Relation entre Citoyen et Homme Politique : Le citoyen peut-il encore avoir confiance à son élu ?

36
La plupart du temps, dans nos sociétés africaines et précisément au Mali, les candidats postulant aux élections font des promesses sans lendemain. Ils se disent soucieux du bonheur et de la prospérité du peuple. Toutefois, quand les citoyens les amènent au sommet, ils oublient les promesses tenues. Face à ces cas de figures, le citoyen peut-il encore avoir confiance à son élu ? Ce sont généralement les belles paroles, de fausses promesses que ces hommes politiques tiennent aux citoyens. En vrais politiques, ils n’hésitent pas à acheter la conscience morale des citoyens. Promettant toutes sortes de choses, ils partent à la chasse aux électeurs. Arrivés au pouvoir, ces élus oublient invraisemblablement l’objectif, la mission qui leur est assignée. Au cours de leurs mandats, ils n’entreprennent pas des actions concrètes, ils ne diminuent pas le taux de chômage, ils ne participent pas au développement, ils ne mettent pas fin à la corruption, au favoritisme…, en somme tout leur mandat se solde par un échec total. Aussi minime soit-elle, la seule chose dont ces élus pour la plupart peuvent accomplir est de piller les caisses de l’Etat, de privilégier leurs proches. Et en fin de compte le pays en ressort plus mal qu’il ne l’était déjà. Ainsi, le citoyen berné par les propos mirifiques des élus passe d’une confiance totale en une méfiance définitive. Toutefois si les citoyens prennent à bras ouvert tous les propos des politiciens sans arrière-pensée, sans jugement, ils sont susceptibles de se perdre. L’arène politique est truffée de pièges et de mensonges. Les politiciens jugent nécessaire de dire ce que l’on veut entendre, car c’est en cela que les citoyens sont éblouis. Les citoyens généralement, préfèrent rester dans des contes de fées et ne pas sortir de leur carcan pour affronter la réalité. Et c’est en cela qu’ils tombent facilement dans le piège et se sentent trahis. Et c’est à l’approche des nouvelles échéances que ces derniers commencent vraiment à œuvrer. Lamine SISSOKO Commentaires via Facebook Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here