Fin de mission des services du FMI au Mali : 46 millions de dollars bientôt débloqués en faveur de notre pays !

17
La mission des services du Fonds Monétaire International (FMI) au Mali sur la consultation de 2018 au titre de l’accord IV, et la huitième revue de l’accord FEC, a pris fin la semaine dernière. Occasion pour les deux parties de faire le point. Faut-il le rappeler, cette mission du Fonds Monétaire International a séjourné dans notre pays du 12 au 16 Mars 2018 pour achever les entretiens sur la huitième revue du programme économique et financier du Mali qui est soutenu par la Facilité Elargie de Crédit (FEC) du FMI, ainsi que sur les consultations de 2018 au titre de l’article IV. Selon les données, les services du FMI et les autorités maliennes sont parvenus à un accord préliminaire sur la conclusion de la huitième revue du programme économique et financier du Mali soutenu par la Facilité Elargie de Crédit (FEC) du FMI, ainsi que sur les consultations de 2018 au titre de l’article IV. Il ressort des constats que la loi des finances 2018, adoptée par le parlement fin décembre 2017, offre une bonne base pour la politique budgétaire. Les autorités maliennes et les services du FMI sont ainsi parvenus à un accord préliminaire sur la conclusion de la huitième revue du programme économique et financier du Mali soutenu par la FEC du FMI et sur la consultation de 2018 au titre de l’article IV, sous réserve de l’approbation par la Direction et de Conseil d’Administration du FMI. Il est prévu que ce dernier examine le rapport des services du FMI relatif aux consultations de 2018 au titre de l’article IV et à la huitième revue en avril 2018. L’achèvement de la revue permettra de mettre à la disposition du Mali environ 46 millions de dollars. Il nous revient que l’économie malienne a continué de se redresser en 2017 malgré des défis sécuritaires persistants. La croissance du PIB reste vigoureuse à 5,3%, selon les estimations. Les résultats budgétaires ont dépassé les projections du programme. Le déficit budgétaire de 2017 a été limité à 3% du PIB. L’aide extérieure a été inférieure aux prévisions d’environ 0,8 du PIB, et les recettes ont été légèrement supérieures à l’objectif fixé. Il ressort des données de cette mission que les perspectives macroéconomique demeurent globalement positives, mais l’économie fait face à des risques de détérioration croissants, notamment en raison d’une situation sécuritaire volatile. La loi des finances 2018 est conforme aux objectifs du programme et à l’objectif de convergence du déficit d’ici 2019 vers la norme de 3% du PIB établie au niveau régional par l’UEMOA. Les constats révèlent que les autorités maliennes ont réussi à faire avancer la réforme de la gouvernance. Après diverses consultations avec les syndicats de la fonction publique à propos du champ d’application des déclarations de patrimoine des fonctionnaires à la Cour Suprême, le gouvernement et les principales parties prenantes sont convenus que la loi sera pleinement appliquée aux assujettis qu’elle mentionne explicitement (environ 1479 personnes). A.K

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here