Ligne directive à suivre dans le but de rendre le Mali de Demain meilleur Le CDR tiendra ses 1ères concertations populaires du 24 au 25 mars au carrefour des jeunes

15
C’est ce week-end, 24-25 mars 2018, que se tiendront les premières concertations populaires de l’ensemble des comités du Collectif pour la Défense de la République (CDR) au Carrefour des Jeunes. Il sera question de discuter de tout et se donner une ligne directive pour les présidentielles de 2018 et les autres échéances électorales futures. En un mot, le CDR compte se rendre utile à la Nation à travers des propositions et des actions. Au Carrefour des Jeunes, quartier général du bureau national du Collectif pour la Défense de la République, les travaux vont bon train. Plusieurs commissions sont mises en place pour la réussite de l’évènement. Elles y travaillent d’arrache-pied, nuit et jour. Rencontrées hier vers 13 heures au carrefour, les commissions communication et hébergement se disent rassurées de la réussite de cette première expérience. « Nous aurons 200 partants mandatés par les comités CDR à travers le monde. Ils sont tous présents à Bamako », nous informe le Président du CDR, Ibrahim Diarra qui supervise l’état d’avancement des préparatifs. Le CDR a aussi invité la classe politique, des leaders religieux, des mouvements associatifs, des personnes ressources et les avocats du porte-parole, Ras Bath. Le chargé à la communication du CDR, Monsieur Sidibé explique : « Nous aurons plus de 60 invités composés de partis politiques, des leaders religieux, des personnes ressources des avocats de Ras Bath… bref tous ceux qui ont de bonnes relations avec le CDR et qui s’investissent, dans des situations très difficiles, pour rendre le Mali de demain meilleur ». Le porte-parole du CDR Ras Bath donne des détails sur les raisons d’une telle rencontre et comment les travaux se dérouleront : « Cela fait des années que nous battons pour la justice sociale, la cause des opprimés. Nous nous sommes dits pour se rendre plus utile, alors il faut s’impliquer aux échéances électorales car ceux-là qui seront désignés par le peuple, ce sont eux qui exerceront au nom de ce peuple. Le choix nécessite une mure réflexion pour ne pas tomber dans les erreurs du passé. Au niveau du CDR, nous travaillons de sorte que nous ayons notre mot à dire au bénéfice de la Nation. Raison pour laquelle, nous avons invité tous les comités CDR à travers le monde pour qu’ensemble, nous propositions une ligne de conduite à suivre domaine par domaine. Et le document qui sortira de ces échanges aura la valeur d’un manifeste. Et c’est sur la base de cette vision qu’on ouvrira le dialogue probablement avec tous ceux-là que nous avions invités afin qu’ensemble nous puissions cheminer vers le salut du Mali. Ce n’est pas chose aisée car le Mali est dans une crise très profonde. Mais nous sommes convaincus qu’à travers une synergie d’action avec une bonne dose de sincérité nous parviendrons à sauver le Mali dans quelques mois. » Kèlètigui Danioko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here