Caravane pour la réconciliation et la cohésion au centre du pays: La reconnaissance de l’Etat à Cheick Harouna Sankaré et ses caravaniers

20
Après la réussite de leur caravane dans la région de Mopti, le président du Mouvement pour l’Union des Maliens (MUM), Cheick Arouna Sankaré et son équipe ont été distingués, lundi à la Cité administrative, par le ministre de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, Mohamed El Moctar. C’était à travers une cérémonie sobre, mais pleine de signification en présence effective des caravaniers et des autorités coutumières. Le ministre a décerné à Cheick Arouna Sankaré et à la quarantaine de caravaniers qui ont parcouru plus de 1000 km avec lui, un diplôme de reconnaissance au nom de l’Etat malien.L’initiative du président du MUM a été saluée à juste titre par le ministre en charge de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale qui a souligné qu’il garde bien de l’espoir pour la paix quand on voit de telle initiative des fils du pays épris de paix et de cohésion sociale. Le ministre s’est dit très fier de leur bravoure et leur sens élevé du patriotisme. Avec un cri de cœur et courageusement lancé le mois dernier à Mopti, cette caravane dédiée à la paix a consisté à sillonner les 8 cercles de la région de Mopti pour sensibiliser les populations sur le retour de la paix et de la cohésion sociale et ce aux frais du MUM. Né de la volonté de ses membres à promouvoir l’unité et l’union des Maliens sans distinction de sexe, de race et de religion, le MUM s’est donné comme priorité, la consolidation de la paix, la cohésion sociale et la promotion du vivre ensemble. Selon son président, pour qu’il y ait la paix au Mali, il faut renouer avec les anciennes valeurs culturelles maliennes, le bon voisinage, le cousinage à plaisanterie et le vivre ensemble. Très comblé par le succès de cette tournée pour la paix, Cheick Arouna Sankaré a tenu à témoigner que partout où ils sont passés, ils ont été accueillis chaleureusement par des populations avides de paix et de sécurité, anxieuses de leur sort et de celui du Mali tout court. Il dit avoir compris « qu’il n’y a pas de guerre entre les communautés, mais des ennemis du Mali qui, malheureusement à notre sein, qui veulent en créer », avant d’appeler à la vigilance et à la mobilisation pour un Mali un et invisible. Rappelons que cette caravane du MUM a pu être organisée grâce au partenariat avec le ministère de la Réconciliation nationale et de la Cohésion Sociale et le Projet d’appui à la stabilisation et à la paix du GIZ. Elle vise à établir un dialogue fécond entre tous les fils de la région de Mopti qui en ont tant besoin, un impératif incontournable qui exige une implication effective de tous les Maliens. DK

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here