Présidentielle du 29 juillet 2018: la diaspora invite IBK à se porter candidat

15
Au Mandé, un adage dit : ‘’Le respect inspire le respect en retour’’ (Bogna bè, Bognanma segi bè mande). Voilà sens de la démarche singulière et très respectueuse des Maliens de l’extérieur envers le Président de la république, Ibrahim Boubacar Keita qui vient de recevoir une motion spéciale de la part de la diaspora malienne pour son soutien constant à leur égard durant ces cinq dernières années. Pour avoir fait l’objet de considération à toute épreuve et pour avoir transformé leur espoir en ferveur et conviction, les Maliens de l’extérieur, par la voix de l’ensemble des présidents des Conseils de base du Haut conseil des Maliens de l’extérieur ont appelé IBK à se porter candidat à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018, l’assurant de leur accompagnement sans faille. C’était, il y a quelques jours à la faveur d’une audience à eux accordée à la Résidence des hôtes du Mali, sise à ex -Base B. Entre IBK et les Maliens de l’extérieur, ce n’est point une affaire de « maître » et « sujets » encore moins celle d’un Président et ses citoyens. C’est toute une relation de confiance, de respect et de reconnaissance mutuelle. Ce rapport, pour le moins très solide, s’est manifesté dans toutes les démarches présidentielles envers la diaspora malienne qui n’a jamais autant fait l’objet de considération de la part de l’État que sous la magistrature du Président IBK. C’est son président, Habib Sylla lui-même qui le rappelle volontiers en citant combien de fois ils ont été honorés durant ces cinq dernières années en étant soit des partisans actifs, soit des invités d’honneur dans tous les évènements importants du pays. En mentionnant aussi la marque de confiance et d’estime du Président IBK envers nos compatriotes résidant à l’extérieur, le président du Haut conseil des Maliens de l’extérieur ne pouvait mieux illustrer cet état fait par cet autre exemple : la possibilité pour les Maliens de l’extérieur de siéger à l’Assemblée nationale. Une volonté politique qui a été évoquée, pour la première fois dans l’histoire, dans le cadre d’un projet de réforme constitutionnelle. Cette constance l’égard de la diaspora malienne ne devrait guère suspendre. Ce, d’autant plus que le locataire de Koulouba figure parmi les acteurs majeurs de la conception et de la rédaction en 1991 des textes fondateurs qui ont conduit à la création du Haut conseil des Maliens de l’extérieur (HCME) dont il est d’ailleurs le premier président d’honneur. Voilà pourquoi, le président IBK, mesurant la contribution, le rôle et la place des Maliens de l’extérieur dans le développement économique et social du pays, a accordé une attention particulière à cette couche dans son projet présidentiel : « Nous ferons en sorte que la Diaspora malienne soit respectée et qu’elle devienne un acteur majeur du développement de la Nation, car elle est un des atouts majeurs de notre pays. À travers le soutien qu’elle apporte à de nombreuses familles, elle accompagne la mise en œuvre des politiques publiques à l’échelle locale et constitue un levier de développement. Nous devons respect et considération à nos compatriotes séjournant à l’étranger. La Diaspora Malienne recèle un ensemble inépuisable d’expériences et de compétences pour servir le Mali. Il nous revient de valoriser ce potentiel en consolidant les liens qui nous unissent et en assurant une meilleure satisfaction de leurs besoins ». Cette vision stratégique relative à leur protection et à leur sécurisation, qui toujours fait défaut, s’est encore manifestée par l’octroi aux compatriotes établis en dehors du Mali de la Maison des Maliens de l’extérieur qui abrite désormais à la fois le centre d’accueil des migrants de retour au pays et le siège du HCME. Présent à Bamako, à la faveur de la tenue de leur 14ème Conseil d’administration les 16 et 17 mars 2018, en marge de l’inauguration le 15 mars 2018 par IBK de la Maison des Maliens de l’extérieur, la soixantaine des présidents des Conseils de base du Haut Conseil des Maliens de l’extérieur (HCME) ont profité de l’occasion pour venir présenter à IBK leurs vœux pour la stabilité du Mali, pour l’organisation d’élections transparentes et apaisées en 2018 et aussi présenter au Président de la République leurs condoléances suite au décès de leur ex-ambassadeur Samba Daga. En toute solennité et dans un cadre convivial, empreinte de cordialité, la délégation, conduite par le président du HCME, Habib Sylla, a adressé une motion spéciale au Président de la République dans laquelle elle a exprimé à IBK sa reconnaissance et sa gratitude pour le soutien constant envers les Maliens de l’extérieur. Instant émotionnel, mais surtout signe profond de respect et de confiance : les présidents des Conseils de base ont enfin solennellement réaffirmé à IBK leur soutien total et l’ont invité à se porter sans tarder candidat à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018, l’assurant de leur accompagnement sans faille. « Nous sommes venus vous dire combien nous sommes satisfaits et contents de tout ce que vous avez fait et continuez de faire en faveur des Maliens de l’extérieur, a ainsi déclaré le président du HCME, Habib Sylla. Nous sommes pressés de vous entendre dire « allez, on y va ! » Grâce à vous, Monsieur le Président, au cours des cinq années, depuis votre accession à la magistrature suprême, les Maliens de l’extérieur ont pu rattraper les 27 dernières années perdues. » Cet appel au pied des responsables de la diaspora vient conforter le coin au voile qui a été levé par Habib Sylla lors de l’inauguration de la Maison des Maliens de l’extérieur au cours de laquelle il a affirmé que la diaspora caresse l’espoir de voir le Président IBK continuer dans sa noble mission. « Il y a cinq ans, votre candidature à la magistrature suprême, a suscité espoir au sein de la diaspora malienne. Cinq ans plus tard, cet espoir s’est transformé en ferveur et conviction. Et dans quelques mois, vous aurez la confirmation », a-t-il déclaré sous une valse d’applaudissements. Des sources proches de la rencontre, le Président de la République a salué la démarche républicaine de nos compatriotes de l’extérieur avant de revenir, au cours de l’audience à eux accordée, sur le sens de l’honneur et de la dignité que représente la mise à la disposition des Maliens de la diaspora d’une Maison qui leur est dédiée. IBK, selon les mêmes indiscrétions, a assuré ses hôtes de sa détermination à continuer à veiller à leur sécurité dans leurs pays d’accueil. « Si les Maliens de l’extérieur, dans les pays d’accueil, ne reçoivent pas le respect qui leur est dû, c’est le Mali qui n’est pas respecté », a-t-il martelé. Par Mohamed D. DIAWARA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here