Ruche en ébullition: Kalifa Sanogo jette l’éponge. Dioncounda, Dramane, Moustapha et Mamadou en course pour la candidature

28
La guerre de Troie a-t-elle été évitée entre les différentes tendances en compétition au sein de la ruche pour être le porte étendard de l’ADEMA à l’élection présidentielle ? Nul ne saurait répondre à cette question à l’heure actuelle, car tous les voyants sont toujours au rouge. Les candidats sont désormais au nombre de quatre, cependant, même après son retrait du processus, le Maire de Sikasso Kalifa Sanogo maintient sa candidature pour Koulouba. Quelle va être l’issue finale de cet imbroglio ? Ils sont enfin quatre candidats, à savoir Dioncounda Traoré de la section de Nara, Dramane Dembélé de Ségou, Moustapha Dicko de Douentza et Mamadou Koné de la Commune III, à solliciter le parti pour porter le flambeau à l’élection présidentielle dont le premier tour est prévu pour le 29 juillet. Il ne fait l’ombre d’aucun doute qu’au sortir des conférences de section pour le parrainage des candidats que c’est Dioncounda Traoré qui est sorti largement gagnant. Il est suivi par Dramane Dembélé, mais avec un écart énorme, Moustapha Dicko et Madou Koné fermeraient la marche. Aujourd’hui, tout porte à croire que c’est Dioncounda Traoré, l’ancien Président de la Transition qui sera le porte-drapeau de l’ADEMA à la présidentielle de 2018. Ce choix, fort logique au regard du parcours de l’homme, a fait et fera encore grincer des dents parmi les candidats à la candidature de l’ADEMA. A commencer par le Maire de Sikasso Kalifa Sanogo qui a jeté l’éponge, en criant à la manipulation, à l’immixtion des forces extérieures au parti, au piège et au marchandage. Il s’est retiré de la course pour l’investiture de l’ADEMA, mais en maintenant sa candidature à l’élection présidentielle. Il l’a fait savoir au cours d’une conférence de presse organisée dans la capitale du Kénédougou, qui semble être son fief électoral. En sera-t-il de même pour Dramane Dembélé, l’ex candidat de l’ADEMA aux élections de 2013 ? Joint par téléphone, un de ses proches n’exclut pas d’aller en indépendant, si les choses ne se passaient pas dans les règles de l’art. Pour ce proche de Dramane Dembélé, qui a requis l’anonymat, le pouvoir aurait infiltré l’ADEMA en utilisant de l’argent dans les structures en faveur de Dioncounda Traoré. Il a vu en cet acte du régime une manière d’infiltrer l’ADEMA et faire basculer la balance en faveur d’IBK, ce qui ne serait pas conforme à leur option. Quand à Moustapha Dicko, en militant discipliné, il semble s’en remettre à la décision du Comité Exécutif, CE, après avoir accepté en toute souveraineté les critères de choix. Pour le quatrième candidat, à savoir Mamadou Koné de la section de la commune III, selon beaucoup d’observateurs, c’est juste pour amuser la galerie. Pour rappel, M. Koné n’est pas à son premier essai, car en 2013, il faisait également partie des 19 candidats à la candidature de l’ADEMA. Les jours à venir risquent d’être palpitants dans la ruche et même si Dioncounda Traoré sort gagnant de la dernière étape du processus, il ne sera qu’un candidat affaibli. Surtout que les partisans d’IBK au sein de la ruche ne semblent pas avoir dit leur dernier mot. Wait and See. Youssouf Sissoko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here