Visite du premier ministre à Kidal Soumeylou Boubèye Maiga a-t-il réussi là où Moussa Mara a échoué ?

41
Le Premier Ministre Soumeylou Boubèye Maiga est au nord du Mali depuis hier jeudi 22 mars 2018 pour un périple qui le conduira à Tessalit, Kidal, Tombouctou, Mopti Koro Bankass, Bandiagara et Djenné. Pendant cinq jours, il sillonnera, en compagnie de huit ministres, les zones de turbulence comme la capitale de l’Adrar des Ifoghas et certaines localités du centre du Mali en proie à des affrontements communautaires. Y a-t-il des non-dits dans cette visite ? Il serait très tôt de tirer chapeau au Premier ministre Soumeylou Boubèye Maiga qui se trouve depuis hier jeudi 22 mars au grand Nord et pour une visite de cinq jours, tant les rumeurs d’une visite négociée à cout de millions ont circulé sur les réseaux sociaux. Par contre, l’on peut d’ores et déjà affirmer que le maintien de la visite en accord avec la CMA, quelles qu’en soient les conditions, est de bon augure car découlant d’une entente entre le gouvernement de la République et les maitres des lieux. Le PM Soumeylou Boubèye Maiga est accompagné d’une forte délégation comprenant Tiémoko Sangaré, ministre des Mines et du Pétrole, Mohamed Ag Erlaf, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Mme Traoré Seynabou Diop, ministre des Infrastructures et de l’Equipement, Housseini Amion Guindo, ministre de l’Education nationale, Maouloud Ben Kattra, ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Mme Nina Walett Intallou, ministre de l’Artisanat et du Tourisme et Mme Kané Rokiatou Maguiraga, ministre de l’Elevage et de la Pêche. Par cette visite et au vu du temps de séjour effectué dans la région de Kidal, il aura démenti l’information selon laquelle la CMA lui aurait donné un délai de quatre heures pour boucler sa mission. S’agissant des autres informations concernant la visite du PM, elles sont entre autres relatives au paiement de 60 millions pour la mobilisation des troupes de la CMA, l’interdiction des FAMa et des groupes alliés proches de Bamako de fouler le sol de Kidal. Nous reviendrons largement sur ce voyage plein d’enjeux dans nos prochaines éditions. Youssouf Sissoko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here