Célébration du 26 mars 1991 : Pour quelle fin ?

61
Vingt et sept ans se sont écoulés, après la chute du régime de l’UDPM, le Mali est tombé trop bas. Et pour cause, les familles des victimes de cette prétendue révolution, continuent à pleurer leurs morts sans qu’elles ne soient mis dans tous leurs droits, accusent un jeune leader. Tous les maux d’Israël pour lesquels le régime de GMT a été accusé, par le temps, ont permis aux maliens de devoir clair, vingt et sept ans après. Ce qui montre que la célébration du 26 mars ne mobilise plus grande foule. Et pour cause, la désolation au Mali est totale suite à la gestion chaotique du pays par les tombeurs de l’UDPM. « Le Mali d’aujourd’hui est devenu un champ de ruine du fait de la gestion et du système mis en place par nos »grands démocrates », explique un retraité. « On se demande à quoi aura servi ou apporter cette démocratie de chiffonniers ? », martèle cet autre retraité. « Si ce n’est désolation, la descente aux enfers pour le pays et la compromission de l’avenir de décennies »,a poursuivi notre interlocuteur très amer. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here