Le président de CPC Mali Ko Salim Makadji à propos de la présidentielle de 2018 “Nous allons soutenir un homme dont l’intégrité morale, la volonté de changement ne souffrent d’aucun doute”

12
Les membres de la Convergence patriotique pour le changement, Cpc Maliko, étaient en début de semaine face à la presse à la Pyramide du Souvenir. A travers cet échange avec les journalistes, il s’agissait d’informer les hommes de médias sur l’existence de ce regroupement et de donner leur point de vue sur certains sujets d’actualité. Dans une déclaration liminaire, le président de Cpc Mali ko, Salim Makadji, a rappelé que leur regroupement a été créé en 2016 par des associations et mouvements qui aspirent à mener un combat citoyen afin d’amener nos compatriotes à un changement de comportement et de mentalité. A l’en croire, le comportement anti progrès de l’écrasante majorité des acteurs de l’avènement de la démocratie dans notre pays a eu des conséquences désastreuses sur l’émergence du Mali sur bien des plans. “Le manque de vision de ces pseudo démocrates, leur laxisme et incompétence ont fini par plonger notre beau pays dans un chaos indescriptible” a fait savoir le conférencier. Selon lui, le culte de la personnalité, l’institutionnalisation de la démocratie, l’émiettement des structures politiques issues du mouvement démocratique, la faillite des institutions de la République, constituent de nos jours de sérieux maux dont souffre le Mali. “Le Mali malade de ses dirigeants et de son peuple” Pour le président de Cpc Maliko, notre pays est malade. “Oui le Mali est malade de ses dirigeants et de son peuple. Si rien n’est fait d’ici peu, c’est son existence qui est en jeu, à travers un complot international ourdi depuis l’occident et dont certains dirigeants se font complices par naïveté, par couardise, par frilosité “ a fait savoir le conférencier, avant d’enfoncer le clou en ces termes : “L’économie est en faillite, le développement compromis, l’éducation et la santé aux abois. Notre jeunesse, espoir de demain, se perd et plonge dans l’abîme ; l’insécurité croissante ajoutée à la très grande pauvreté et à la dépravation des mœurs clochardisent notre population”. C’est pourquoi, il est temps, selon lui, que les choses changent. S’agissant des futures élections présidentielles, la Cpc Mali ko pense que les candidats doivent incarner certaines valeurs de probité morale, d’engagement patriotique et de dévotion pour la cause de la patrie. Pour le conférencier, nul ne bénéficiera de leur soutien s’il ne porte pas en lui ces valeurs. Pour le président de la Cpc Mali ko, leur regroupement entend faire bloc derrière un homme dont l’intégrité morale, l’honnêteté et la volonté de changement ne souffrent l’ombre du moindre doute. En tout cas, dans les jours à venir, ce regroupement va annoncer le nom de son candidat. Même si le président Makadji s’est abstenu de dévoiler le nom de leur porte-drapeau, beaucoup d’observateurs de la scène politique pensent que les membres de la Cpc vont certainement jeter leur dévolu sur le Pr Clément Dembélé, eu égard à certaines accointances entre le Pr Dembélé et les membres de cette coalition. Kassoum THERA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here