Chambre de commerce et d’industrie du Mali : Attribution de 440 magasins aux commerçants et artisans déguerpis

9
Pour attribuer les magasins du nouveau marché moderne de Darsalam aux commerçants et artisans des six communes du District de Bamako, la Chambre de commerce et d’industrie du Mali (CCIM) a procédé, jeudi dernier, à un tirage au sort qui s’est déroulé dans la transparence. La cérémonie a été présidée par le président de la Commission d’attribution, Belingué Simpara en présence du président de la CCIM, Youssouf Bathily, de la représentante du ministre du Commerce et de la Concurrence, Diarra Assa Sylla, d’un huissier et de plusieurs invités. Le président de la CCIM s’est réjoui de l’attribution des magasins du nouveau marché de Darsalam aux déguerpis. Bâti sur 4042,50 m2, ce nouveau marché a coûté 645 millions de F CFA à la CCIM. Les nouveaux locataires bénéficieront de 15 mois de loyers gratuits. En effet, les 440 bénéficiaires auront 3 mois pour équiper les magasins qui leur seront attribués. « Nous avons voulu que l’opération d’attribution se fasse en toute transparence et que les bénéficiaires soient exclusivement des déguerpis. Nous avons réservé 20 magasins et 60 étals au quartier de Darsalam pour permettre aux déguerpis dudit quartier de s’installer et de fructifier leurs affaires », a expliqué Youssouf Bathily. Le nouveau marché respecte toutes les normes de sécurité avec un réseau électrique souterrain et deux poteaux d’incendies pour la protection civile. Il est composé de 360 boutiques de 4m2 (comportant chacune un compteur ISAGO), de 80 étals de 2m2, destinés aux fruits et légumes, viandes et poissons et de 24 toilettes. C’est dans une atmosphère très sereine et joviale que l’huissier a supervisé le tirage au sort. Chaque postulant avait son nom et un numéro inscris sur un bout de papier afin qu’il puisse être choisi au hasard et 50 magasins ont été choisis par commune dans le district de Bamako. La représentante du ministre, elle, a affirmé que le nouveau marché permettra aux commerçants déguerpis d’être recasés. « Nous sommes à pied d’œuvre pour que tous les déguerpis soient recasés afin qu’ils puissent se prendre en charge et avoir un bon statut », a-t-elle ajouté. Le doyen des commerçants, Bélingué Simpara a, quant à lui, remercié les plus hautes autorités et estimé que le présent tirage s’est déroulé dans de très bonnes conditions. Badara Aliou Coulibaly Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here