L’ANADEB, à l’avant-garde pour la mise en œuvre de la stratégie nationale de développement des biocarburants, malgré les difficultés du moment

9
C’est ce qui ressort de la 12ème session ordinaire du Conseil d’Administration de l’Agence nationale de développement des Biocarburants (ANADEB) tenue le jeudi 22 mars 2018. Présidée par M. Abdoulaye Diané, président dudit Conseil, la session, consacrée essentiellement à l’examen du rapport annuel d’activités et du budget 2017 et à l’adoption du programme d’activités et du budget 2018, s’est ouverte en présence de Madani Mamadou Diallo, directeur général de l’ANADEB et des autres administrateurs. A l’ouverture de la session, le président du conseil d’administration, M. Abdoulaye Diané saluera les efforts des plus hautes autorités du pays qui, selon lui n’ont ménagé aucun effort pour doter l’ANADEB des moyens nécessaires. Cela, pour la mise en œuvre de la stratégie nationale de développement des biocarburants, malgré les difficultés du moment. Ce qui montre l’intérêt qu’elles portent pour cette filière énergétique au service du bien-être social et d’une économie prospère et résiliente aux effets des changements climatiques. Prenant la parole pour exposer sur les missions et perspectives de l’Agence, le DG de l’ANADEB dira que sa structure, créée par l’Ordonnance N°09-006/P-RM du 04 mars 2009, a pour mission de promouvoir les Biocarburants au Mali. C’est un établissement Public à caractère Administratif doté de la personnalité morale et de l’autonomie financière placée sous la tutelle du Ministère chargé de l’Energie. En guise de perspective, dira-t-il, l’ANADEB a décidé de promouvoir la production de l’électricité à partir des déchets agricoles, comme les tiges de coton, les balles de riz et forestiers comme les rémanent, les branches d’arbre. Il y aura également la production de biogaz dans tous les abattoirs du Mali pour la production d’électricité et de froid, la valorisation énergétique des biomasses le long du fleuve Niger, avec les plantes aquatiques nuisibles, des huiles alimentaires usées de Bamako en Biocarburant. En outre, l’ANADEB entend promouvoir des zones d’activités électrifiées à travers la bioénergie et d’autres sources renouvelables et faire la production et l’utilisation du bioéthanol dans les réchauds et les moteurs à essence. En plus de qui précède, l’ANADEB mettra en place un fond propre pour la promotion des bioénergies au Mali qui sera alimenté par des redevances et des prestations de service. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here