Match amical Japon-Mali : Les aigles frôlent l’exploit

39
Scénario dur à avaler pour le Mali. Opposés au Japon, en match amical à Liège en Belgique, le vendredi 23 mars, les Aigles ont concédé l’égalisation au bout du temps additionnel (1-1). Bien que dominés dans le jeu en début de partie, les joueurs de Mohamed Magassouba ont trouvé la faille avant la pause, après une grosse faute de l’arrière droit japonais, Tomoya Ugajin sur Moussa Djénépo. Le penalty sera transformé par Abdoulaye Diaby (1-0, 44è min). La seconde période entre les deux équipes remaniées s’est avérée riche en occasions et, alors que les nôtres pensaient tenir leur victoire, l’attaquant du Portimonense (D1 portugaise), Shoya Nakajima a égalisé au bout du temps additionnel, en poussant au fond des filets. Nakjima profitait, ainsi, d’un manque de communication entre le gardien malien Mamadou Samassa et sa défense (1-1, 90è min+4). Un coup d’autant plus dur pour les Aigles, qu’on était déjà dans les arrêts de jeu et que le but des Samurais bleus était évitable. Pour ce match amical, le sélectionneur par intérim Mohamed Magassouba a encore réussi un bon mélange de joueurs d’expérience et de jeunes joueurs. Deux joueurs ont honoré leur première sélection en équipe nationale à l’occasion de cette confrontation avec la sélection nippone : Hadi Sacko et Abdoul Karim Danté. Dans l’axe de la défense, le capitaine Molla Wagué a cédé sa place au jeune Abdoul Karim Danté (19 ans), capitaine des Aiglonnets, vainqueurs de la première CAN U17 du Mali, en 2015. Le duo Mamadou Fofana-Abdoul Karim Danté, qui a réalisé de belle performance dans les catégories inferieures, a terminé le match. Convoqué à la dernière minute, Hadi Sacko est entré en cours de jeu pour sa première sélection à la place de Moussa Djénépo (60è min). Le Franco-Malien a réalisé quelques incursions qui ont été souvent mal conclues. On peut donc dire que le sélectionneur intérimaire, Mohamed Magassouba et ses protégés ont fait une bonne prestation et laissé entrevoir que le Mali a une équipe sur laquelle il peut miser dans le futur. Petit bémol : la première victoire de la sélection, version Mohamed Magassouba se fait toujours attendre (trois nuls en autant de sorties, un but marqué, un encaissé). Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here