Me Mountaga Tall lors du ‘’Guara Kènè’’ : «Le bilan du mouvement démocratique du 26 mars 1991 au 8 juin 1992 est plus que positif………»

5
À l’occasion de la commémoration des évènements du 26 mars, le mouvement Faso Kanu a organisé un espace de discussions appelé « Guara Kènè» hier lundi 26 mars à la Maison de la Presse avec comme invité, l’un des acteurs du mouvement démocratique, Me Mountaga Tall. L’objectif de ce cadre de dialogue instauré par les jeunes était de discuter avec les acteurs du mouvement démocratique pour qu’ils informent les citoyens sur le bilan de la démocratie, 27 ans après son avènement au Mali. Selon l’invité Me Mountaga Tall, cette journée doit également être une occasion de réfléchir sur les acquis, les insuffisances et lacunes de la démocratie. «Le 26 mars 1991, la moitié des Maliens n’était pas encore née où était tout petit. Il est donc important que nous puissions avec eux, témoigner, leur apprendre ce qu’on a vécu, essayer de comprendre leurs interrogations et leurs protestations. Après avoir tout écouté, essayer de donner des explications car malgré les acquis incontestables, il est clair que toutes les promesses n’ont pas été tenues », a-t-il indiqué. Pour Me Tall, il est évident que le mouvement démocratique est très souvent décrié. Mais selon lui, il a atteint l’ensemble des objectifs qu’il s’était fixé à savoir l’instauration d’une démocratie au Mali, la liberté dans ses diverses formes etc. D’après lui, la responsabilité du mouvement démocratique se situe entre le 26 mars 1991 et le 8 juin 1992. Une période durant laquelle, tout ce qui devait être fait a été fait. «Trois régimes se sont succédés dont celui de l’Adema-PASJ avec Alpha Oumar Konaré, le régime d’ATT et celui d’IBK sans oublier la période de transition avec le Pr Dioncounda Traoré. Chacun de ces régimes doit répondre de ses acquis, de ses faiblesses, de ses réussites et de ses échecs », a-t-il laissé entendre. Avant de saisir l’occasion pour déplorer que par une méconnaissance de l’histoire et des règles de la science politique, les gens sont en train de mettre tout à la solde du mouvement démocratique. Ce qui est une erreur qu’il faut corriger, a ajouté Me Tall pour qui, c’est l’occasion de le faire. Il a salué l’initiative du Mouvement Faso Kanu pour l’organisation de cet espace de dialogue des acteurs de la démocratie avec les jeunes générations afin d’éclairer leurs lanternes tout en écoutant leurs critiques. Moussa Sékou Diaby Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here