Cumul de postes et règne sans partage : Hum, Samba Sow aussi !

24
A quand la fin du cumul de postes au Mali ? Ceux, qui, hier, dénonçaient cette pratique, sont devenus aujourd’hui maître à propos de ce fléau politique. Et le Pr. Samba Sow en est une parfaite illustration, au point que des langues se demandent s’il est la seule personne à avoir le don de gérer la chose publique. Le Pr. Samba Sow cumule à lui seul le poste de ministre de la Santé, de directeur du Centre pour les vaccins en développement au Mali (CVD-Mali) et du Centre national d’appui à la lutte contre la maladie (Cnam). Une personnalité scientifique qui a montré ses preuves sur plusieurs fronts et dont les compétences dépassent les frontières du Mali. Mais pourtant, l’homme doit-il occuper tous ces postes à lui seul comme si au Mali, les ressources humaines font défaut. Certes l’acte de remplacement du directeur général du Cnam, a été officialisé, par décret n°0642/PRM du 28 juillet 2017 portant abrogation du décret n°09-376/PRM du 20 juillet 2009 portant nomination du directeur général du Cnam, la désignation d’un nouveau directeur général du Cnam est engagée. Par ce décret, le processus de désignation du nouveau directeur du Cnam est désormais entamé. Mais aussi curieux que cela puisse paraître, le successeur au Pr Samba Sow peinait à être trouvé. C’est seulement mercredi dernier, que le conseil des ministres a fait nommer un nouveau D.G à la tête de la Cnam. Et ce, plus de huit mois après la nomination de Samba Sow comme ministre dans le gouvernement. Et pendant tout ce temps , l’hyper ministre de la santé se faisait les poches dans les deux sens, puisqu’il cumulait les deux postes, à savoir, celui de ministre de la santé et de Directeur général de la Cnam. Dans quel pays sommes-nous finalement ? N’est-ce pas trop pour une seule personne ? Pr. samba Sow est-il le seul cadre compétent pour occuper tous ses postes à lui seul ? Non ! On ne pourra pas dresser toute la liste de personnes friandes de cette pratique dénoncée sous le régime précédent. Ce que nous voyons en si peu de temps est scandaleux. D’aucuns diront que la loi n’empêche pas le cumul de postes au Mali. Mais, quand on veut être un modèle, on mène une politique qui va dans le sens de la moralisation de la vie politique. A.D Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here