Développement du football africain: Le programme de projet se joue à Nouakchott

16
Une conférence historique, la première du genre à Nouakchott, a été présidée par Veron Monsengo-Omba, le directeur des Associations membres et du Développement Afrique-Caraïbes de la FIFA. Au menu, parmi les questions à l’ordre du jour, les activités génératrices de revenu (AGR) comme un moyen de pérenniser les finances des Fédérations de football en Afrique. La planification et gestion de projet. Un projet ? c’est quoi, de quoi parle-t-on ? Planifier un projet. C’est quoi, c’est comment, de quoi parle-t-on exactement, à quoi, à qui ça sert? Le directeur des Associations membres et du Développement Afrique-Caraïbes de la FIFA, a parlé du developpement du football en Afrique, des projets dont l’AGR, le football de rue, l’autonomisation des Féderations. Il a surtout insisté sur l’élaboration des projets que la Fifa va financer. « Nous sommes heureux d’ accueillir cette conférence après le Sommet de la Fifa en février » a déclaré dans son mot de bienvenue à l’ouverture des travaux, le président de la Fédération mauritanienne de football (FFRIM), Ahmed Yahia. Le ministre de la Jeunesse et des Sports de la Mauritanie, Mohamed Ould Djibril, présent à l’ouverture a dit que son pays accorde une importance capitaine à un tel projet. L’Algérie, l’Angola, le Bénin, le Burkina, le Burundi, le Cameroun, la République Centrafrique, le Cap-Vert, le Tchad, les Comores, le Congo, la RDC, la Côte d’Ivoire, le Djibouti, le Gabon, la Guinée, la Guinée Equatoriale, le Madagascar, le Mali, la Mauritanie, l’Ile Maurice, le Maroc, le Niger, le Rwanda, le Sao Tomé, le Sénégal, le Togo et la Tunisie sont des pays participants à cette conférence. La délégation de la FIFA comprend également Géraldine et la responsable des Associations membres des pays francophones, Segbé Pritchett. BDS depuis Nouakchott Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here