Mali : Quand des voix insensées tentent de piétiner les acquis de la Démocratie

41
Au seuil de l’anniversaire de la 27èmeannée de Démocratie au Mali, plusieurs voix sont montées au créneau pour faire le bilan. Les avis sont divers. Nul ne doit blâmer la démocratie. L’incapacité de notre pays à atteindre l’émergence ne peut être liée à l’avènement de la démocratie. Plusieurs voix insensées tentent pèle et mêle d’imputer notre retour à cela. Certaines de celles-ci sont même des grands commis d’Etat et Hommes politiques. La vérité est que s’ils arrivent à tirer une telle conclusion c’est grâce à cette même démocratie qu’ils veulent piétiner. Certes il y’a une leçon à retenir de ces 27 dernières années : Celle de ce parti Adema-Pasj qui est au pouvoir depuis 1992 mais peine à jouer son rôle. Dix ans il a jalousement gardé le pouvoir et depuis 15 ans s’accroche aux pattes de celui qui est au miel. Au-delà de ce cas isolé, Il est inconcevable que quelqu’un puisse douter de la démocratie Malienne. Malgré ses faiblesses normales à cause de la pratique du pouvoir. Chaque malien a vu sa force et sa réalité lorsque IBK fut arrêté net dans son élan machiavélique de réviser la Constitution. Aujourd’hui, ces voix qui veulent discréditer notre démocratie, sont les mêmes qui sont sur les ondes des radios et qui profitent de cette même démocratie en exprimant leurs opinions. La démocratie Malienne est née de la volonté réelle des Maliens à mettre fin à la dictature d’un régime impitoyable et sanguinaire. C’est grâce à une révolution populaire qu’ils l’ont arraché donc ils ont le devoir de le préserver. Ils doivent sans cesse penser à tous ces martyrs tués pour avoir demandé un État de droit. La démocratie n’a jamais échoué, au Mali c’est juste que les politiciens qui se sont succédés au pouvoir ont agi en égocentrique. Et leur pratique du pouvoir a créé des frustrés en grand nombre. Au-delà de tout cela, aucuns Maliens ne souhaitent retourner dans une dictature. Leurs propos, leurs actes, de tous les jours le prouvent suffisamment. I B 124 le panaf Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here