Présidentielles 2018 : Aliou Boubacar Diallo peut-il changer la donne?

29
Omniprésent dans les médias ces temps-ci pour sa candidature officialisée depuis Nioro, le minier se voit à la place d’IBK. Est-il à la hauteur d’une telle gageure ? Rien n’est joué d’avance mais son parti y croit dur comme fer. Président d’Honneur de l’ADP-Maliba depuis 2015, Aliou Boubacar Diallo est un opérateur économique qui flirte avec la politique. L’un des principaux soutiens du candidat IBK en 2013, il vient de changer de cap et a répondu OUI à l’appel de ses militants. Ainsi le soutien d’hier devient lui-même du coup l’acteur aujourd’hui et non des moindres. Et pour cause, son investiture a réuni du beau monde avec des leaders de la trempe de Moussa Mara ,Soumaila Cissé et Hamadoun Touré et pour ne citer que ceux-ci. ABD pourra-t-il tenir tête à IBK au premier tour ? La question n’est pas superflue, même si financièrement, l’enfant de Kayes pèse. A la tête de Wassoul’Or, il vient de développer d’autres fronts porteurs comme celui du gaz. Sa proximité avec le Cherif de Nioro n’est pas un moindre atout. Le fils de l’influent érudit a d’ailleurs prévenu que c’est «Nioro qui installe les présidents» et n’a point tari d’éloges à l’endroit du candidat du Parti de la Balance, une prise de position qui confirme s’il en était besoin qu’IBK n’est à priori plus le choix du monde religieux. Reste à savoir si Aliou Boubacar Diallo est capable de faire bouger les choses politiquement. Pour tenter d’y répondre, il est bon de rappeler que l’épisode de Nioro n’est qu’une bataille parmi tant d’autres remportée par le chouchou du vénéré Chérif de Nioro, qui avait déjà annoncé les couleurs à l’Assemblée Nationale en déclenchant les hostilités par le débauchage de députés du RPM. Au forcing, il mettra en place le groupe parlementaire ADP-SADI avec un éternel frustré du pouvoir : le député Oumar Mariko. Aujourd’hui dans l’opposition, l’ADP a indiqué avoir rompu avec le pouvoir du fait d’un pilotage à vue au sommet de l’Etat. Mais nombre d’observateurs évoquent également une absence au gouvernement. Investi candidat dans ce contexte, Aliou Boubacar Diallo affiche un rapprochement avec l’URD dans le cadre d’une coalition politique en gestation. Devant les populations de Nioro, il a annoncé ouvrir des négociations avec le chef de file de l’opposition Soumaila Cissé en vue d’obtenir l’adhésion de celui qui œuvre déjà de son côté à constituer une plateforme similaire. Toutes choses qui renforcent l’enfant de la Région des Rails qui croit en son étoile.Il a compris que le seul soutien du M’bouillé Haidara ne saurait suffire pour faire tomber IBK. Et en dépit de ses arguments financiers, il est aussi conscient que c’est dans la synergie que le changement à Koulouba est possible. La tenue de la convention le déclarant pour Koulouba à Nioro n’est pas fortuite. Surtout quand le quartier où s’est tenue la cérémonie s’appelle curieusement … Koulouba. Un fétichisme calculé pour ne pas se laisser conter l’évènement. Après s’être effacé en Février 2015, ABD revient sous les projecteurs trois ans plus tard. Le pouvoir en place est averti puisque son retour dans l’arène change à plus d’un titre la redistribution des cartes dans la course pour le Palais présidentiel tant convoité. Idrissa Keita Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here