Promotion de la santé et du bien-être social: le combat des amis du Pr Samba Ousmane Sow

25
Le Club des amis du Pr Samba Ousmane SOW, en collaboration avec le Centre pour le développement des vaccins (CVD-Mali), a organisé, le samedi dernier, à l’école de santé ‘’Le Bouctou’’ de Sébénikoro, une conférence-débat sur le thème : « Importance des études du CVD-Mali sur la santé maternelle et infantile, cas de CHAMPS ». Cette conférence-débat a enregistré la présence du Dr Adama Mamby KEÏTA, chef du Département épidémiologie du CVD-Mali ; du Dr Fatima Cheick HAÏDARA ; du président du Club, Mamadou TRAORE et de plusieurs élèves et étudiants de l’école de santé ‘’Le Bouctou’’. Le président du Club, Mamadou TRAORE, a salué le Pr Samba Ousmane SOW et ses confrères pour leur engagement à honorer notre pays sur l’échiquier international. Le conférencier du jour, le Dr Adama Mamby KEITA, a expliqué que le CVD-Mali a été sélectionné suite à un processus hautement compétitif parmi les trois premiers sites de surveillance de la santé et la prévention de la mortalité infantile dans le cadre du Programme Child Heath and Mortality prévention dénommé CHAMPS. Il a affirmé que l’objectif de ce programme, qui est en cours, est de recueillir les informations vitales nécessaires pour accélérer les progrès en matière de survie des enfants. Le Dr KEITA a informé que ce Programme, qui durera de 20 à 25 ans, est financé par la Fondation Bill et Melinda Gates, à hauteur de 75 millions de dollars US pour l’ensemble des sites de surveillance de la santé et la prévention de la mortalité infantile. Il s’agit du Mali, du Mozambique et de l’Afrique du Sud. Les résultats de CHAMPS, a-t-il affirmé, faciliteront les efforts de notre pays visant à réduire les taux de mortalité infantile trop élevés. Mais aussi, ajoute-t-il, aidera la communauté mondiale de la santé afin de parvenir à des interventions adéquates au bénéfice des enfants qui en ont le plus besoin et aux localités les plus nécessiteuses pour sauver des vies. Le conférencier a rappelé qu’en 2005, près de 6 millions d’enfants sont morts avant leur cinquième anniversaire. Ainsi, souligne-t-il, c’est pour réduire ce chiffre alarmant que le Programme CHAMPS a été mis en place. Selon lui, le CHAMPS aidera à former le personnel local du site et à renforcer les infrastructures de surveillance pour appuyer une approche fondée sur les données afin de comprendre les causes de la mortalité des moins de 5 ans. Notons que le Centre pour le développement des vaccins (CVD-Mali) a été créé en avril 2001, à travers un accord-cadre entre le ministère de la Santé et l’Université de Maryland (USA). Il s’occupe de la recherche sur les maladies infectieuses évitables par la vaccination. Dirigé par le Pr Samba Ousmane SOW, le CDV-Mali a pour objectif d’assurer la recherche et le contrôle des maladies infectieuses ; d’étudier l’épidémiologie de ces maladies ; de développer les stratégies contre elles en introduisant de nouveaux vaccins et d’encourager la formation des jeunes chercheurs. Le Centre comprend deux laboratoires de microbiologie et d’immunologie et une salle des essais vaccinaux. Le premier vaccin essayé au sein du Centre fut celui contre le choléra en 2003 ; 2004 et 2005. D’autres essais ont porté sur la méningite et la diarrhée à rota virus chez les enfants en 2006. Le CVD-Mali mène aussi de nombreuses études de surveillance, notamment chez les malades hospitalisés ou non du Centre hospitalier universitaire Gabriel Touré. Il a également conduit une surveillance des pharyngites, des maladies cardiaques et rhumatologiques en milieu scolaire. De même, possède-t-il deux sites permanents de surveillance démographique à Djikoroni et au Bankoni dont les données sont mises à jour tous les 4 mois. Pour rappel, c’est pays qui a introduit le nouveau vaccin contre le HIB, dans le programme élargi de vaccination (PEV) grâce aux résultats obtenus par le CVD-Mali. PAR MANGE COULIBALY (Stagiaire) Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here