Quand les députés et membres du BPN-RPM se clachent

27
L’élection présidentielle s’annonce dur pour le parti au pouvoir. Et pour cause, son porte-étendard putatif ne leur semble point persuadé de la capacité de sa famille politique à remporter les élections. Il mise apparemment beaucoup plus sur une plateforme de partis politiques, d’associations et de mouvements. C’est ce qu’explique en tout cas son refus de briguer le second mandat sous les couleurs du RPM. Il l’a signifié aux députés à la suite d’une des rares audiences qu’il leur a accordée depuis son accession à la magistrature suprême. Les parlementaires ont fait restitution de leur rencontre avec le locataire de Koulouba, à la faveur d’une réunion avec les membres du Bureau politique national. C’était le lundi 11 Mars dernier, dans la salle de conférence du patronat. On a pu noter la présence de toutes les célébrités du parti du Tisserand, mais aucune n’a daigné répondre aux questions des journalistes. Face aux tentatives des confrères d’en savoir sur les objectif de leur retraite ainsi que sur les grandes lignes débattues, les participants ont préféré garder un silence de cimetière. Il nous revient cependant, de source digne de foi, que les cadors du Rpm sont tombés à bras raccourci les uns sur les autres, faute de trouver un bouc-émissaire à qui faire porter le chapeau de la déconvenue infligée par IBK La Rédaction Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here