Election présidentielle de 2018: Le CDR de Ras Bath invite la classe politique à s’inscrire dans la dynamique d’une véritable alternance systémique

26
Les Premières Concertations Populaires du Collectif pour la Défense de la République (CDR) se sont tenues dans les locaux du Carrefour des Jeunes à Bamako les 24 et 25 mars 2018. Le lendemain de ce premier congrès, c'est-à-dire, le lundi 26 mars 2018, les responsables du CDR étaient face à la presse à la Maison de la presse de Bamako pour faire la restitution des deux jours de travaux. A l’issue des travaux, l’Assemblée plénière a fait des recommandations générales, des motions et donné mandat au comité scientifique pour l’élaboration du Manifeste pour un Mali Nouveau. Aux termes des assises, le CDR décide de ne pas présenter de candidature aux élections présidentielles de 2018 ; décide de soutenir aux élections présidentielles de 2018 le candidat qui adhérera aux valeurs du CDR et répondra aux critères définis par le CDR. En outre, le CDR exhorte le Gouvernement à prendre toutes les dispositions pour un retour rapide des populations réfugiées et déplacées. Le CDR invite également la classe politique à s’inscrire dans la dynamique d’une véritable alternance systémique. Cette conférence de presse était animée par Mohamed Youssouf Bathily dit Ras Bath, porte-parole du CDR, en présence des autres membres du CDR comme Boubacar Yalkoué, et bien d’autres. Il ressort du communiqué final du congrès que l’éclat de la cérémonie d’ouverture du congrès présidée par Monsieur Mohamed Yousouf BATHILY, a été rehaussé par la présence remarquée de hautes personnalités : Notabilités traditionnelles, coutumières et religieuses, Représentants des partis politiques, Cadres de l’administration publique, du secteur privé, des Députés et anciens Députés, Conseillers municipaux, Maires, Fonctionnaires internationaux, etc. La cérémonie d’ouverture, précise le conférencier, a été marquée par les interventions des représentants des familles fondatrices et des partis politiques. « Après ces différentes allocutions, les travaux de groupe ont débuté dans l’après midi. Pour la conduite des travaux, les participants ont été répartis entre 7 groupes de travail correspondants aux thématiques ci après : Groupe 1 : Questions politique, législative et de justice ; Groupe 2 : Questions sécurité et défense de l’intégrité du territoire; Groupe 3 : Développement économique et emploi; Groupe 4 : Questions sanitaires et sociale. Groupe 5 : Questions scolaires et universitaires. Groupe 6 : Questions genre, Maliens de l’extérieur et immigration. Groupe 7 : Question Agro-pastorales, foncières et de développement durable », stipule le communiqué final signé par Ras Bath. Chaque groupe, dit-il, en ce qui le concerne a reçu mandat d’examiner la cohérence des mesures proposées par les comités de base à travers leurs relevés des préoccupations ; d’enrichir, au besoin rectifier et proposer toute mesure complémentaire et faire des recommandations ; d’attirer l’attention sur certaines actions qui auraient pu être omises, sous-estimées. A l’issue des travaux, l’Assemblée plénière a fait des recommandations générales, des motions et donné mandat au comité scientifique pour l’élaboration du Manifeste pour un Mali Nouveau et invite le CDR à accélérer l’élaboration du manifeste. Aux termes des assises, le CDR décide de ne pas présenter de candidature aux élections présidentielles de 2018 ; décide de soutenir aux élections présidentielles de 2018 le candidat qui adhérera aux valeurs du CDR et répondra aux critères définis par le CDR ; Invite le Gouvernement de la République du Mali à diligenter le retour de l’Administration et à assurer le fonctionnement des services sociaux de base, notamment l’école, les services sanitaires, les services en charge de l’eau et de l’électricité, dans toutes les régions du Mali et en particulier les localités affectées par la crise du Nord et du centre du Mali. « Le CDR exhorte le Gouvernement à prendre toutes les dispositions pour un retour rapide des populations réfugiées et déplacées ; Invite la classe politique à s’inscrire dans la dynamique d’une véritable alternance systémique ; Exhorte les structures et organes des partis politiques à la vigilance pour que le processus électoral se déroule de manière transparente ; Invite les forces vives de la nation à renforcer leur implication dans la vie de leurs localités », a conclu Ras Bath. Aguibou Sogodogo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here