Tournoi sportif des régions du nord : Faire du sport un instrument de brassage entre les communautés et les jeunes du Mali

23
Le coup d’envoi de la 1ère édition du tournoi sportif des régions du nord pour la paix et la réconciliation a été donné le mardi 27 mars dernier, au stade Baréma Boucoum de Mopti par Me Jean Claude Sidibé, ministre des Sports, en présence du Général Sidy Alassane Touré, gouverneur de la région de Mopti, d’Issa Kansayé, maire de la commune urbaine de Mopti, d’Ibrahim Fomba, président de la commission d’organisation du tournoi, ainsi que de plusieurs personnalités de la 5ème région. Ce tournoi des jeunes a pour objectif de faire du sport un instrument de brassage entre les communautés. Placée sous le haut parrainage du Premier ministre Soumeylou Boubeye Maïga, cette première édition a regroupé 600 jeunes venant des 5 régions du nord (Ménaka, Taoudéni, Tombouctou, Gao et le Kidal) et de Mopti. Les disciplines retenues sont le football, le basketball et l’athlétisme. Pour le football, chaque région est représentée par une équipe de garçons, en basketball, chaque région fait jouer deux équipes (Filles et Garçons). Quant à l’athlétisme, les épreuves retenues sont les 100m, 200m, 400m, 800m et 3000m en filles et garçons, ainsi que le lancer du poids et le relais suédois. Dans son discours de bienvenue, Issa Kansayé, maire de la commune urbaine de Mopti, a souhaité la bienvenue au nom de la population et du Conseil communal de Mopti à toutes les délégations présentes dans la Venise malienne. “Je profite de cette occasion pour vous exprimer la profonde gratitude de toute la ville de Mopti, pour l’honneur que vous nous faites d’abriter le Tournoi de sport des Régions du nord sous le signe de la paix et la réconciliation. Permettez-moi de saluer cette belle initiative qui dénote de la clairvoyance de votre département et de l’intérêt que le gouvernement du Mali accorde à la stabilité de notre pays. Il est aussi important de signaler que le sport constitue un facteur de paix et de cohésion sociale. Ainsi, pendant 10 jours, les jeunes venus de Kidal, Taoudéni, Ménaka, Gao, Tombouctou et Mopti vont fraterniser autour du football, du basketball et de l’athlétisme. En d’autres termes, les 600 jeunes vont célébrer le Mali entier dans sa diversité et dans son unicité. Aujourd’hui, notre pays a besoin de se retrouver et vous avez raison de parier sur la jeunesse et sur le sport pour porter ce flambeau”, a-t-il précisé, avant de réitérer l’accompagnement de la mairie de la commune urbaine de Mopti pour la réussite du tournoi. Quant au gouverneur de la région de Mopti, il a souligné qu’aujourd’hui les jeunes de Mopti sont fiers d’abriter cette importante rencontre du donner et du recevoir en regroupant toutes les régions du nord et de Mopti. “Je profite de l’occasion pour remercier une fois de plus les plus hautes autorités du pays, ainsi que le ministre des Sports pour avoir initié cette initiative qui est de mettre en place cet important atout stratégique, à savoir celui du sport, dans le brassage et la cohésion des communautés et des jeunes”, a-t-il affirmé. Pour Me Jean Claude Sidibé, ce tournoi sportif des régions du nord se veut une contribution de la jeunesse sportive de notre Septentrion, au renforcement de l’unité nationale et à la consolidation de la paix. “A travers cette rencontre de la jeunesse du Mali, le département des Sports veut utiliser les vertus du sport pour renforcer la stabilité sociale et appuyer le processus de réconciliation, particulièrement dans les régions du Nord fortement affectées par la crise sécuritaire. Je suis persuadé que le regroupement de jeunes autour des activités sportives leur permettront de retrouver des repères autour de certaines valeurs sociales de notre pays pour être des acteurs engagés pour la paix et la cohésion sociale. Les jeunes étant l’avenir de notre pays, ils doivent jouer un rôle important dans le processus de réconciliation et de la paix en fraternisant dans les disciplines sportives comme le football, le basketball et l’athlétisme”, a-t-il expliqué, avant d’ajouter que ce tournoi est la volonté du gouvernement du Mali de mettre le sport au service de l’homme, de la paix et de la réconciliation nationale. Pour l’ouverture des compétitions, un match de football a opposé l’équipe de Taoudéni à celle de Mopti. Cette rencontre s’est finalement soldée par la victoire de Mopti par le score de 2-1. Les deux buts de l’équipe de Mopti sont l’œuvre de Mahamane Dicko à la 83ème minute de jeu et d’Amadou Sisao à la 90ème minute. L’unique but de Taoudéni a été marquée par Alidou Touré à la 13ème minute de jeu. L’un des moments forts de cet événement a été la prestation des artistes comme le Kanaga de Mopti, l’artiste Mylmo et un groupe de danse de la région de Kidal. Mahamadou Traoré, envoyé spécial En marge du tournoi sportif ; Me Jean Claude Sidibé visite les infrastructures de Mopti et de Sévare A l’occasion du tournoi sportif des régions du Nord pour la paix et la réconciliation nationale qui se déroule du 26 mars au 1èr avril prochain à Mopti, Me Jean Claude Sidibé, ministre des Sports, a profité de son séjour dans la Venise malienne pour visiter, le lundi 26 mars dernier, les infrastructures sportives de Mopti et de Sévaré récemment rénovées pour la circonstance. Présent à Mopti depuis le dimanche 25 mars dernier pour le tournoi sportif des régions du Nord, Me Jean Claude Sidibé, ministre des Sports, est accompagné d’une forte délégation composée du président de la commission d’organisation du tournoi, Ibrahima Fomba, du représentant du Comité national olympique et sportif du Mali (Cnosm), Oumarou Tamboura, des présidents de ligues de football et basketball de Mopti, respectivement Nouhoum Bocoum et Dr Hassana Guindo, ainsi que de certains membres de son Cabinet, pour visiter le stade Baréma Boucoum de Mopti ville et le Terrain Biennale 1981 de Sévaré afin de s’imprégner de l’état des travaux effectués. C’est sur le Stade Baréma Bocoum de Mopti que la délégation a commencé sa visite. Sur place, ils ont été accueillis par Ousmane Faye, directeur du stade et ses personnels. Il faut rappeler que pour le tournoi, ce stade a été rénové à 80% par la commission d’organisation et cela à hauteur d’environ 45 millions de Fcfa. La délégation a fait le tour du stade, à commencer par le bloc administratif où la plupart des bureaux ont été repeints et équipés en matériel informatique et bureautique. Après le bloc administratif, ils ont poursuivi leur visite sur les gradins et la pelouse, ainsi que sur le terrain de basketball rénové à 100%. Après, le ministre des Sports et sa délégation ont continué vers le terrain Biennale 1981 de Sévaré, à 12 Km de Mopti. Là-bas aussi, les deux terrains de basketball qui devront accueillir le Tournoi des régions du Nord ont été refaits entièrement, à commencer par le parquet et les cerceaux. A la fin de la visite des deux infrastructures sportives, le ministre des Sports a expliqué aux journalistes, à travers un point de presse, que le tournoi du nord a été organisé par les plus hautes autorités du pays pour deux objectifs essentiels. Le premier est que Bamako a récemment abrité le tournoi de la jeunesse où les régions du nord n’ont pas pu participer à cause de la distance. Les autorités ont donc jugé nécessaire d’organiser un tournoi pour la jeunesse du nord à Mopti où l’accès sera plus facile pour les jeunes du nord qu’à Bamako. Le deuxième objectif est que le sport peut être un facteur de brassage entre les jeunes du Mali. “Nous pensons que les jeunes ont leurs mots à dire à la crise que nous avons traversée. C’est au nord du pays que la crise a été le plus ressentie parce que c’est au nord que nos terres ont été envahies, c’est au nord que nos parents ont été chassés, c’est au nord que les écoles ont été fermées, c’est au nord qu’ils ont interdit la pratique des disciplines sportives, surtout le football et le basketball, c’est au nord qu’ils nous ont interdit de se reconstituer, donc, c’est aujourd’hui que nous créons les conditions de se reconstituer”, a-t-il précisé. Mahamadou TRAORE Rhissa Ag Agalher, chef de la délégation de la région de Kidal : “Nous demandons aux autorités sportives de nous accompagner pour relancer les activités sportives à Kidal “ "Nous demandons aux autorités sportives de nous accompagner Rhissa Ag Agalher, chef de la délégation de la région de Kidal Au cours de cette rencontre sportive de la jeunesse des régions du Nord, nous avons rencontré Rhissa Ag Agalher, chef de la délégation de la région de Kidal et l’un des responsables des jeunes de la même région. Il nous a parlé des besoins de la jeunesse de Kidal en matière du sport. Rhissa Ag Agalher nous a expliqué qu’actuellement le sport se porte bien à Kidal, surtout certaines disciplines sportives comme la pétanque, le volleyball, le football et le basketball. “Les jeunes de Kidal aiment faire du sport. Malgré les difficultés, ils ont toujours fait du sport. Il y a des jeunes qui jouent à la pétanque et d’autres au football et au basketball. Depuis le début de la crise à aujourd’hui, les jeunes de Kidal n’ont cessé de pratiquer des activités sportives dans la région”, a-t-il laissé attendre. Pour les difficultés, il a évoqué le gazonnage du stade municipal de Kidal qui n’est pas encore fait, le manque d’équipements sportifs dans toutes les disciplines sportives. “La jeunesse de Kidal n’a jamais cessé de pratiquer du sport durant la crise, ce qui montre qu’elle est engagée à faire du sport malgré les difficultés. Je veux prendre l’exemple sur la pétanque que les jeunes aiment beaucoup pratiquer à Kidal et souvent sans que les équipements ne soient au complet. Les autorités locales ont fait de leur mieux pour que le sport puisse aller de l’avant, mais jusqu’à présent le problème persiste”, a-t-il développé. Comme appel particulier à l’endroit des autorités sportives du pays, Rhissa Ag Agalher a affirmé : “Aujourd’hui, pour relancer les activités sportives à Kidal il faut forcément des infrastructures sportives et des équipements. Nous avons toujours demandé et nous continuons de demander aux responsables sportifs du pays de nous accompagner avec les équipements sportifs pour que nous puissions développer le sport à Kidal. A Kidal, nous avons quelques terrains que cela soit en football et en basketball, mais ils ont besoin d’être réhabilités. Nous demandons aux autorités sportives du Mali de nous accompagner pour relancer des activités sportives à Kidal”, a-t-il conclu. Mahamadou Traoré, envoyé spécial Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here