10ème session du conseil d’administration de l’OMVF: L’espoir est permis !

14
L’Office pour la Mise en Valeur du Système Faguibine (OMVF) a tenu, le 30 mars dernier dans la salle de conférence du Ministère de l’Agriculture, la 10ème session de son conseil d’administration. C’était sous la présidence du secrétaire général dudit Ministère, M. Lassine Dembélé en présence du Directeur Général de l’Office, M. Chirfi Moulaye Haidara. En effet, le système Faguibine couvre les cercles de Diré, Goundam et Tombouctou, soit 20 communes au total. Il compte 179.812 habitants dont 84% dans le cercle de Goundam, 9% dans le cercle de Diré et 7% dans le cercle de Tombouctou. Selon le représentant du ministre de l’Agriculture, M. Lassine Dembélé, en termes d’opportunités de développement, le Système Faguibine présente un schéma unique en son genre. Il s’agit de 05 lacs interconnectés par des chenaux naturels et qui offrent un potentiel énorme à savoir 325.000 ha de plaines exondées, 250.000 ha de plaines inondées, 86.000 ha de lacs avec un potentiel pastoral de 6.900 ha. « Il n’est pas exagéré de dire que l’Office pour la Mise en Valeur du Système Faguibine représente un véritable espoir pour les populations du Mali en général et celles de la région de Tombouctou en particulier », a indiqué le secrétaire général du département en charge de l’Agriculture. Avant d’ajouter que le Système Faguibine, de par sa position géographique, reste encore un des rares écosystèmes humides dans cette zone qui s’étend de la haute vallée du fleuve Niger à la frontière mauritanienne, sur lequel l’on pourrait s’appuyer pour ralentir l’avancée des sables chaud du désert. C’est pour toutes ces raisons dit-il, que les plus hautes autorités du Mali, à travers le Ministère de l’Agriculture, accordent une attention particulière au développement de ce système lacustre. En 2017 rappelle-t-il, les principales activités de l’OMVF ont porté sur le creusement des chenaux pour améliorer le remplissage des lacs pour plus de 30.000 m3 de déblai qui a permis de donner de l’emploi à 800 jeunes de la zone. S’y ajoute l’appui aux associations de jeunes et de femmes à travers la distribution de petits matériels de travail dans le domaine du maraichage. Actuellement, le département de l’Agriculture est en concertation avec certains partenaires pour mobiliser le financement de cet important programme de développement qui s’inscrit parmi les priorités dudit Ministère et doit permettre de sécuriser une fois pour toute, le remplissage du système Faguibine, a-t-il expliqué. « Nos attentes sont fortes par rapport aux recommandations et aux orientations stratégiques pertinentes que cette dixième session de l’Office pourrait faire afin de permettre à notre Office d’être véritablement opérationnel dans un contexte où il est beaucoup sollicité pour jouer un rôle important dans le cadre du retour de la paix et de la réconciliation nationale », a conclu M. Lassine Dembélé. Adama DAO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here