2018: la CNPM envisage de faire des offres aux candidats

11
Le Conseil national du patronat du Mali (CNPM) a tenu, samedi dernier, à son siège sis à ACI 2000, son assemblée générale annuelle dont l’ordre du jour portait sur la présentation du bilan des activités réalisées en 2017 par son bureau et du rapport financier de l’organisation à ses membres. Placée sous le patronage du président du CNPM, Mamadou Sinsy COULIBALY, la rencontre a enregistré la présence de toute la crème du secteur privé malien. Dans son discours d’ouverture, le président du patronat malien a rappelé que les objectifs de cette assemblée générale consistent à faire le bilan des activités réalisées en 2017 par son bureau et de présenter le rapport financier de l’organisation à ses membres. «Exercice annuel consacré par les textes du patronat malien, dont la finalité est de rendre compte aux membres, l’assemblée générale est aussi l’occasion d’apprécier l’évolution du CNPM», a indiqué M. COULIBALY. Parlant de son bilan de 2017, il se dit satisfait des activités réalisées et des actions envisagées en faveur du plein épanouissement du secteur privé malien qui assure en grande partie la relance économique du pays. Dans une projection vidéo présentée à l’assemblée, le bureau, dirigé par Mamadou Sinsy COULIBALY, a réussi à organiser notamment avec succès le Forum économique, la Journée de l’industrie, la première édition de la rentrée économique en 2017. En complément d’information, le patron du patronat a rappelé qu’ils ont travaillé également sur le renforcement de la coopération publique-privée et à la redynamisation du partenariat entre les entreprises privées. Son bureau a également œuvré pour la bonne gouvernance au sein des entreprises et à l’instauration du dialogue entre les acteurs du secteur privé malien. De façon générale, il estime que le CNPM jouit, aujourd’hui plus que jamais, d’une aura forte et d’une légitimité avérée, en tant que principal représentant du secteur privé dans toutes ses composantes. Cette position privilégiée, s’est félicité M COULIBALY, est le résultat d’un long processus, entamé depuis la création de leur organisation en 1980. Par ailleurs, le président du CNPM a également rappelé à ses pairs le respect des textes de leur regroupement tout en insistant sur la légitimité des groupements professionnels et des conseils patronaux de région. « Il est obligatoire pour chaque groupement, pour chaque conseil patronal de région de tenir régulièrement ses instances statutaires et de procéder au renouvellement des mandats des élus, chaque fois que ceux-ci arrivent à leur terme», a déclaré le président COULIBALY, avant d’annoncer que cette année, il sera convoqué une assemblée générale extraordinaire. Pour ce faire, il sera donné mandat à cette assise de relire les textes de l’organisation et les adapter au contexte actuel, a fait savoir le président du patronat malien. «Si nous voulons une organisation moderne et en phase avec les réalités actuelles, nous devons avoir le courage de faire notre introspection et d’accepter de nous réformer », a-t-il justifié. Toujours dans les perspectives du CNPM, le président promet également, cette année, de nombreux chantiers qui contribueront, est-il convaincu, d’améliorer l’exercice de l’activité économique dans notre pays. Parmi les actions prévues, il a annoncé la matérialisation des services du Secrétariat général recommandée par l’audit organisationnel du CNPM. La création de cette nouvelle structure renforcera le professionnalisme du patronat malien, a-t-il souligné. Comme il fallait s’y attendre, la présidentielle de juillet 2018 s’est invitée dans le discours d’ouverture du président Mamadou Sinsy COULIBALY. En effet, le patronat ne compte pas rester en marge de ce processus, a laissé entendre son président. «Le CNPM, fort du rôle prépondérant qui est le sien actuellement, entend bien profiter de cette opportunité pour obtenir des engagements concrets de la part des différents candidats sur les principales préoccupations du secteur privé », a indiqué M. COULIBALY, sans plus de précision. Par Sikou BAH Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here