Candidature au sein de l’ADEMA-PASJ: Dioncounda Traoré va-t-il enfin couper court aux supputations ?

18
Alors que certains s’attendaient à une intervention de Dioncounda Traoré lors de la 16ème Conférence Nationale de l’ADEMA, pour lever toute équivoque sur sa candidature, le Professeur de maths a brillé par son absence. Par cet acte, il semble encore donner des ailes à ses opposants au sein et en dehors de l’ADEMA, d’épiloguer sur sa candidature ou non en 2018. En optant pour le silence radio, il entretient une certaine psychose dans le rang de ses partisans et donnerait de l’élan à ses détracteurs. Depuis plus d’un mois, beaucoup de journaux font de la candidature ou non de Dioncounda Traoré leurs choux gras. Le sujet fait tellement débat que ni le dépôt de son dossier de candidature par la section de Nara, ni le parrainage de la presque totalité des sections ADEMA n’ont coupé court aux supputations, au point qu’on s’intéresse même, à ses activités privées. En effet, en déplacement au Maroc, sur invitation du Roi selon un de ses proches joint au téléphone, ses détracteurs ont spéculé sur une éventuelle opération chirurgicale qu’il aurait subie dans un hôpital chérifien et qu’il serait même en convalescence pour trois mois. Comme si cela ne suffisait pas, la semaine dernière, une autre rumeur a fait le tour de la capitale et était relative à une rencontre entre IBK et Dioncounda Traoré au domicile du premier, avec comme point d’orgue sa candidature. Jusqu’à quand durera ce silence ? Va-t-il enfin se décider à couper court à toutes ces supputations ? La réponse sera connue d’ici le 15 avril. Selon des sources proches de l’ancien Président de la Transition, cette date serait retenue pour son investiture. Donc, d’ici là, il lèvera tout doute. Ce qui semble surprenant aujourd’hui et qui donne lieu à tous ces vacarmes, c’est son silence de carpe. Pourtant en tant qu’ancien journaliste, Dioncounda Traoré devrait savoir l’importance de la communication et les méfaits de l’intox et de la rumeur. Qui ne se rappelle pas la conférence de presse animée par Dioncounda Traoré en 2012 pour couper court aux informations selon lesquelles Modibo Sidibé allait être le candidat de l’ADEMA ? A la Maison de la Presse, c’était un Dioncounda combattif et requinqué à bloc qui a balayé d’un revers de la main le militantisme de Modibo Sidibé : « Modibo Sidibé n’est pas militant ADEMA et il ne saurait être son candidat» avait-il déclaré. A en juger par son mutisme, ses détracteurs n’ont de cesse de répéter que Dioncounda Traoré n’est pas candidat ou bien qu’il prépare le terrain pour IBK. Cependant, on peut se demander si après avoir laissé la section de Nara présenter sa candidature, la quasi-totalité des sections du parti parrainer cette candidature, Dioncounda Traoré peut faire faux bond au parti. La réponse dans quelques jours. Youssouf Sissoko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here