Le ministre Nango Dembélé face aux acteurs de la filière mangue à Sikasso: « Il ne saurait y avoir de mangues de bonne qualité sans vergers exempts de toute infestation des mouches »

8
Pour répondre à la crise phytosanitaire que traverse la filière mangue notamment pour l’exportation vers l’Europe, le Ministère de l’Agriculture, à travers le PACAM, appuie l’interprofession de la filière mangue du Mali dans la mise en œuvre du plan d’actions de lutte contre les mouches de fruits. Au cours d’une cérémonie de remise de produits phytosanitaires aux acteurs de la filière mangue le vendredi dernier à Sikasso, le ministre Nango Dembélé a déclaré “qu’il ne saurait y avoir de mangues de bonne qualité, notamment pour l’exportation, source de devises pour notre pays, sans vergers exempts de toute infestation de mouches”. Selon lui, la distribution de ces produits phytosanitaires (des kits de traitement et de protection) permettront la sensibilisation des acteurs et du grand public sur la nécessité de la lutte intégrée contre les mouches de fruits pour assurer la promotion de la filière. L’objectif est de réduire au maximum les notifications d’interception dues aux mouches de fruits. Pour ce faire, le projet PACAM a acquis des produits phytosanitaires devant traiter 24.800 ha dans les bassins de Sikasso, Yanfolila, Bougouni, Koulikoro et Bamako pour un montant de 732.401.960 FCFA.Car, l’accroissement du commerce international et la forte demande mondiale de la mangue, stimulent ce secteur et offrent une nouvelle opportunité aux acteurs de la filière. « Je puis donc vous assurer du soutien constant de mon département pour la prise en compte de vos préoccupations essentielles. J’exhorte les acteurs que vous êtes, à vous fixer des objectifs ambitieux dans la lutte intégrée des mouches de fruits », a souligné le ministre de l’Agriculture, Dr Nango Dembélé. Qui a invité les bénéficiaires à utiliser à bon escient, les produits, d’appliquer les recommandantions des formateurs et de récupérer les emballages pour la protection de l’environnement. Le ministre de l’Agriculture a aussi rappelé que la mangue est aujourd’hui l’un des principaux produits agricoles d’exportation du Mali. En 2016 dit-il, ces exportations ont porté sur 8 milliards FCFA et lors de la campagne écoulée, 16.880 tonnes de mangues ont été exportées. “Le projet constitue à n’en point douter, un moyen efficace de lutte contre la pauvreté notamment celle des populations les plus vulnérables que sont les femmes et les jeunes à travers la création d’emplois”,a ajouté le ministre. Adama DAO Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here