ORTM : Consolider les acquis de 2017, innover en 2018

11
Satisfaire ses auditeurs et téléspectateurs reste la priorité de l’Office de radio-télévision du Mali (ORTM). Il l’a réaffirmé aux 40e et 41e sessions ordinaires du conseil d’administration, en dégageant les voies et moyens pour relever les défis du moment, en consolidant les acquis et en apportant des innovations pour l’année 2018. Sous la présidence du ministre de l’Economie numérique et de la Communication et président du conseil d’administration de l’ORTM, Arouna Modibo Touré, les 40e et 41e sessions du conseil d’administration se sont tenues le 31 mars 2018. Il s’agissait, pour les administrateurs, d’examiner et adopter le procès-verbal des 38e et 39e sessions ordinaires, contrôler les tâches issues de ces sessions pour la 40e. La 41e, quant à elle, a permis d’examiner et adopter le projet de programme des activités 2018 de l’ORTM, les projets de grilles radio et télévision 2018 et le projet de budget-programme 2018. L’année 2017 peut être perçue comme un succès pour l’ORTM compte tenu du progrès enregistré (adaptation aux mutations en cours dans le secteur de l’audiovisuel, amélioration de la qualité des programmes, les couvertures du Sommet Afrique-France et G5-Sahel, la séparation des fonctions d’édition et de diffusion dans le secteur audiovisuel…) Pour maintenir ces acquis et innover, des réflexions sont engagées et sont en bonne voie. “Des réflexions sont actuellement en cours en vue de relier les principaux textes de l’ORTM, de manière à les adapter aux mutations que le secteur de l’audiovisuel public a connues. Dans cette optique, l’institution de la redevance radio-télé et le retour de règlement du dossier de la régie publicitaire devront renforcer les capacités financières de l’Office”, a précisé le ministre Touré. Pour le PCA de l’ORTM, l’année 2018 se positionne comme une année de défis, compte tenue de la mobilisation sociale et les élections en vue. L’accent a été mis sur le bien-être du personnel de l’Office. Le budget prévu pour atteindre ces objectifs s’élève à 10 780 875 000 F CFA dont 4 450 000 000 F CFA, soit 41 % de ressources propres et une augmentation de 1,13 % par rapport à 2017. Le reste, soit 59 %, est subventionné par l’Etat. Les activités programmées en 2018 sont entre autres : le développement d’une politique de promotion et de diffusion de programmes radio-télé en rapport avec les objectifs de développement socio-économique de notre pays ; l’organisation de la mobilisation sociale et la couverture des élections générales de 2018 ; la promotion de la diversité culturelle et des langues nationales ; l’amélioration de la qualité des programmes radio et télé ; la poursuite du processus de recouvrement des arriérés dus à l’ORTM ; la réhabilitation et l’équipement des stations des régions de Tombouctou, Gao et Kidal ainsi que la construction des nouvelles stations de Ménaka et Taoudéni… Youssouf Coulibaly Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here