Pâques, le vivre ensemble au cœur de la fête : Le cardinal Jean Zerbo souhaite la venue «Des artisans de paix» dans cette période électorale

11
À l’instar de leurs coreligionnaires du monde entier, les Chrétiens du Mali, après 40 jours de jeûne et de pénitence, ont célébré, le dimanche 1er avril dernier, pâques qui commémore la résurrection de Jésus Christ pour sauver toute l’humanité. Un signe de réconciliation entre Dieu et les Hommes. À travers les veillées et les messes organisées dans les églises, les fidèles chrétiens ont saisi l’occasion afin de prier pour un Mali Uni et paisible. Après 40 jours de jeûne et de prières collectives et individuelles, la Communauté des Chrétiens du Mali a célébré, le dimanche dernier, Pâques qui est une manifestation fondamentale de cette confection religieuse. Suite à sa crucifixion, Jésus-Christ fut ressuscité parmi les morts et sauva toute l’humanité du pêché et de la mort par son sang. C’est la raison pour laquelle les fidèles chrétiens disent que c’est la fête de l’amour et du vivre ensemble. Après les veillées de bénédictions la nuit, des Messes commémoratives ont été organisées le matin dans toutes les églises de Bamako et de l’intérieur du pays. Des Messes au cours desquelles les pasteurs ont prêché la foi et le vivre ensemble. Jean Zerbo, le Premier Cardinal du Mali, dans son intervention devant les fidèles chrétiens, a souligné l’importance de Pâques. «C’est par sa mort et sa résurrection que Jésus-Christ a sauvé toute l’humanité du péché et de la mort. Ainsi, il a offert le salut promis par Dieu à son Peuple depuis que nos premiers ancêtres ont désobéi à sa parole», a-t-il prêché. Le Cardinal a aussi saisi l’occasion pour faire des bénédictions pour la bonne tenue de l’élection présidentielle en vue ; ce, tout en invitant les uns et les autres au vivre ensemble : «Nous prions le Seigneur pour la venue des artisans de paix dans cette période électorale», a-t-il déclaré. Le Cardinal n’a pas oublié de signaler aussi que la célébration de Pâques 2018 coïncide avec le 130e anniversaire de l’hospitalité légendaire offerte aux chrétiens par le Mali à Kita, lieu de leur pèlerinage. De leur côté, les fidèles chrétiens n’ont pas caché leur joie en célébrant ce moment symbolique de leur tendance religieuse: « Pâques, au-delà d’être commémorative, est une fête de bénédictions de communion et de solidarité », nous entonne Geoffroy Coulibaly, un fervent catholique. «C’est la fête de l’amour et qui dit amour, dit vivre ensemble, chrétiens ou musulmans, au-delà de la nuance tendancieuse, doivent se mettre sur le même pied d’égalité ; c’est-à-dire, se reconnaître de la créature d’un seul Dieu », nous dit Cecile Coulibaly, une protestante. Pâque est une fête de bénédictions et de réflexion dont les Humains doivent se vouer. Ainsi, certains musulmans comme pour témoigner l’esprit de solidarité de l’islam livraient des grains de causeries et de salutations aux frères chrétiens. À noter que la viande du porc était à 750 FCFA le demi-kilo et 1500 francs le kilogramme à Bamako. Que Dieu soit loué ! Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here