Présidentielles de 2018 : IBK mis sur orbite

13
Le président de la République, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta, a accordé en début de soirée du jeudi 29 mars 2018 une entrevue aux délégués des 88 000 électeurs et électrices des communautés des 12 communes du cercle de Kéniéba. Au cours de l’entrevue, les populations keniebankê par la voix de leur porte-parole, l’honorable député élu à Kéniéba Boubacar Sissoko, a réaffirmé au Président de la République, au nom de siens, un soutien total dans la poursuite du processus de paix et de développement au Mali qu’IBK ne cesse de déployer au quotidien pour le mieux-être des populations maliennes malgré toutes les difficultés de l’heure et les conditions dans lesquelles il a trouvé le pays en 2013. L’élu des populations de Kéniéba a profité de l’occasion pour apporter à IBK le message de remerciement des 248 000 habitants de sa localité pour tous les efforts qu’il déploie pour l’émergence du Mali dans le concert des Nations à travers les grands chantiers qu’il a concrétisés à Kéniéba. Entre autres efforts concrétisés : – les logements sociaux ; – les patrouilles militaires pour sécuriser les populations qui n’en pouvaient plus des actes répétitifs de banditisme qui freinaient l’aller et le retour des populations ; – le désenclavement de la localité ; – l’équipement des centres de santé communautaires ;- la dotation des services de sécurité en matériel roulant et en équipements bureautique ; – l’ouverture à Kéniéba d’un poste de sapeurs pompiers pour apporter secours aux populations. L’honorable Boubacar Sissoko n’a pas manqué de solliciter IBK pour la résolution de certaines préoccupations des populations du Tambaoura, entre autres, l’accès à l’eau potable, à l’électricité, à l’éducation. S’agissant des disponibilités alimentaires, le porte-parole des populations que Kéniéba a besoin de 300 tonnes de vivres. Répondant à ses hôtes, IBK les a rassurés sur l’attention qu’il porterait à leurs doléances. En s’adressant à la presse, le Chef de l’Etat a déclaré : « Je suis sincèrement ému de cette visite de Kéniéba. C’est toujours avec beaucoup d’humilité, mon cœur en est témoin, que je reçois ce genre de témoignages, que seule la sympathie, l’amour réel de ce pays-là, suscite et met en branle. Il n’y a pas de mot pour dire la qualité de l’émotion qui m’étreint. J’ai vu des parents, des frères, des enfants du pays venant de Kéniéba, soucieux non pas seulement de leur environnement immédiat mais de l’ensemble du Mali, dont les propos ont fait la preuve de leur connaissance et de leur souci du pays, de leur science de ce qui se passe au-delà de ce qui est véhiculé. Cela, pour la mission qui est la mienne, est rassurant. C’est au-dessus de l’écume de ce qui se dit, c’est-à-dire des citoyens du Mali en souci réel du Mali, c’est cela le Mali, et c’est cela la profondeur du Mali. C’est cela la vérité du Mali. Et, simplement, un seul mot convient : merci ! Qu’ils sachent que c’est un encouragement fabuleux qu’ils me font-là, à poursuivre dans le sens du confort de leurs intérêts et des soucis de ce pays. Encore une fois, j’ai dit que seul le Mali compte, qu’aucun de nous ne vaut le Mali, et que quel que soit le sentiment que nous avons de nous-mêmes, nous ne sommes rien et le Mali est tout. Ce vieux pays mérite que ses enfants se donnent enfin la main. Ils nous montrent l’exemple et on ne peut pas voiler le soleil avec sa main. Il y a des moments dans la vie d’un peuple où on se tait, où on concourt à apaiser le pays, où on ne surchauffe pas ce qui est déjà assez chaud, c’est pas ainsi qu’on aime le pays. Mes parents de Kéniéba ont rafraîchi singulièrement mon cœur aujourd’hui. Je souhaite que venus dans la paix, sans incident, ils s’en retournent à Kéniéba dans les mêmes conditions. Qu’Allah SoubhanaWat’Allah éclaire leur voie de retour et les protège. » La forte délégation du Tambouara était composée de 60 chefs de villages ou de leurs délégués, de 60 imams, des autorités coutumières légitimes, des représentants des organisations féminines et de la jeunesse, des élus politiques du cercle de Kéniéba. Pour rappel, la zone de Kéniéba est la plus importante localité aurifère de la région de Kayes, un secteur minier légendaire de notre histoire. Le président IBK, on se souvient, le 5 février 2018, avait effectué une visite de 24 heures dans la localité de Fékola pour l’inauguration de l’une des plus grandes mines d’or permettant à notre pays de rester dans le triangle des grands producteurs d’or en Afrique avec une estimation de production annuelle en or brut de 12,440 tonnes pour les trois premières années et la création de 900 emplois pour les jeunes, dont plus de la moitié d’emplois réservée aux jeunes de Kayes et de Kéniéba en priorité. Grâce à la mine d’or de Fékola, les populations bénéficieront de la construction de 663 maisons à usage d’habitation pour un coût total de 11 milliards de francs CFA et chacune des maisons sera dotée d’installation électrique, d’eau potable entre autres. Selon les populations de Kéniéba, c’était la première fois depuis l’indépendance qu’un Chef d’Etat malien se rendait à Fékola. Et l’audience du 29 mars 2018 à Koulouba était la première du genre dans l’histoire de la localité permettant un échange direct entre le Président de la République et les populations dans la salle des Banquets du Palais Présidentiel de Koulouba. Salif Diallo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here