Renforcement de capacité des journalistes : L’apport des journalistes dans le suivi des ODD

10
L’hôtel les Colibris a abrité du 29 au 30 mars 2018, un atelier de formation à l’intention des journalistes sur les Objectifs du développement durable (ODD). L’objectif de ces deux jours de formation animés par Water AID avait pour objectif de renforcer la capacité des journalistes au suivi de l’objectif 6 des ODD. Deux jours de formation initiés par Water AID à l’intention de la presse écrite, audiovisuelle et télévisuelle du Mali. Pendant ces deux jours, 25 journalistes ont pu avoir une meilleure connaissance des 17 Objectifs du développement durable (ODD). Il convient de noter également que les journalistes ayant bénéficié de cette formation ont été mieux outillés sur les techniques de collecte, de traitement et de diffusion de l’information sur les ODD. Animée par des experts du domaine de l’Eau, de l’hygiène et de l’Assainissement, cet atelier a été l’occasion pour les hommes de médias d’acquérir des capacités et des méthodes adaptées pour le suivi des évolutions réalisées par le Mali dans l’atteinte de l’ODD N°6. Cette formation a été clôturée par une série d’activités sur la gestion des boues de vidanges. Au cours des entretiens autour de cette problématique, il a été montré que le rôle du journaliste est central. Celui-ci doit réfléchir sur des activités à mener en rapport à la gestion des boues de vidanges qui sont mal gérées dans beaucoup de nos localités voire de nos communautés. Or, la mauvaise gestion de ces boues peut compromettre l’hygiène, mais aussi pose des problèmes d’assainissements et par ricochets des problèmes sanitaires. Ces deux jours d’entretien ont donné lieu à la présentation de 3 articles de presse et à la production de 3 émissions radiophoniques diffusées après la formation. Cette formation ayant pour objectif essentiel la connaissance de l’objectif 6 des ODD a été le lieu de noter que le secteur de l’Eau, de l’hygiène et de l’assainissement constitue un secteur transversal embrassant tous les autres. En effet, l’objectif 6 a un rapport étroit avec tous les 16 autres objectifs des ODD. L’eau est ainsi posée comme facteur d’assainissement, d’hygiène et de développement durable. Il convient de rappeler que les ODD constituent un engagement pris par tous les pays en 2015 à News York afin d’assurer un développement durable d’ici à 2030. Tous les aspects de la vie y sont pris en compte. L’objectif 6 des ODD vise essentiel un accès universel à l’eau, assainissement et hygiène pour tous, améliorer la qualité de l’eau, assurer une utilisation rationnelle de l’eau, favoriser une utilisation intégrée en impliquant d’autres secteurs pour garantir l’accès de tous à l’eau, protéger et restaurer les écosystèmes. La réalisation de ces objectifs nécessite une coopération internationale, un renforcement des capacités, la participation de la population locale, etc. Il faut noter en passant que 80% du financement de l’ODD No 6 est assuré par les Nations-Unies et les autres partenaires techniques et financiers du Mali. En fin, il faut rappeler que les ODD constituent un palliatif aux manquements constatés dans les OMD (Objectifs millénaires du développement). Ceux-ci s’étendaient sur 5 ans (2010-2015) et étaient beaucoup plus restrictifs dans ces objectifs. Les ODD interviennent pour pallier ces manquements en approfondissant les objectifs et en les étendant jusqu’en 2030. Fousseni TOGOLA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here