Réseau des compétences électorales francophones (RECEF) : Le Général Siaka Sangaré réélu pour un nouveau mandat de 2 ans

43
Le Délégué général aux élections, le Général Siaka Toumani Sangaré est, de l’avis de plusieurs experts impliqués dans les élections, devenu « une référence mondiale de la science électorale ». Il vient d’être réélu, lors de la 6ème assemblée générale ordinaire tenue le 22 mars dernier à Antananarivo, à Madagascar, pour la troisième fois consécutive à la tête du Réseau des compétences électorales francophones (RECEF) pour un mandat de deux ans. Il est sollicité partout pour décrisper l’atmosphère des compétitions électorales, auditer les fichiers électoraux, rétablir la confiance entre les acteurs politiques à la veille de scrutins décisifs…. Le patron de la Délégation générale aux élections, le Général Siaka Sangaré, c’est de lui qu’il s’agit, a récemment reçu le titre d’expert chevronné des élections dans le monde. C’est à travers son plébiscite pour la troisième consécutive comme président du RECEF. C’était lors A cette lors de la 6ème assemblée générale ordinaire de ce réseau mondial des chevilles ouvrières des élections des pays francophones d’Europe, d’Afrique, d’Asie, d’Amérique et de l’Océanie, tenue le 22 mars dernier à Antananarivo, à Madagascar. A cette occasion, le Général Siaka Sangaré a reçu les vives félicitations des plus hautes autorités malgaches et des sommités du monde en matière d’élections. Il n’a pas manqué de mettre l’accent sur le climat de confiance qui doit inspirer les acteurs des élections, la nécessité d’un consensus autour des fichiers électoraux et le renforcement de l’indépendance des structures d’organisations et de supervisions des élections. Dans un communiqué rendu public par le gouvernement malgache…. Il faut préciser qu’avant cette élection à la tête du RECEF, le Général Sangaré, non moins Délégué général aux élections (DGE) avait fait un brillant exposé sur le séminaire intitulé « Processus électoral inclusif favorisant la participation des femmes et des minorités » organisé à Antananarivo. Rappelons que c’est en 2011 au Québec qu’a eu lieu l’assemblée générale constitutive du RECEF avec le Général désigné comme son premier président. Il sera réélu en 2014 à Bamako, puis à Tunis en 2016, alors qu’il ne voulait plus assurer cette mission. Il vient d’être encore choisi pour poursuivre sa mission à la tête du Réseau pour, insiste-t-il, un dernier mandat, le temps qu’une relève lui soit assurée. Rappelons que le RECEF a pour objectifs essentiels de favoriser ou promouvoir l’organisation d’élections libres, transparentes et crédibles dans l’espace francophone à travers la tenue de séminaires, des ateliers, des formations, études thématiques et échanges d’expériences, des missions de supervisions des élections ». Ces missions ont conduit le Général Sangaré dans plusieurs pays où son expertise a convaincu tous les acteurs et observateurs internationaux. Il faut préciser que le Secrétariat général du RECEF est assuré par le Directeur général des élections du Québec. Bruno D. SEGBEDJI Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here