SIM 2018 : Le ministre Mohamed Aly Ag Ibrahim explique la vision à la presse

36
Dans le cadre d’information et de sensibilisation pour une forte mobilisation et implication des acteurs autour de la 1ère édition du Salon international de l’industrie du Mali (SIM), qui se tient du 19 au 21 avril prochain au Parc des expositions de Bamako. Le ministre du Développement industriel, Mohamed Aly Ag Ibrahim, initiateur du projet, a rencontré le jeudi 29 mars dernier, à la Maison de la presse, les journalistes. Depuis 38 jours, une forte opération de communication et de sensibilisation a été lancée par le département en charge de l’Industrie autour du SIM 2018. Après avoir, échangé au tour du rôle de plusieurs acteurs concernés, des opérateurs économiques, des industriels, des banquiers, et autres, selon le patron du département, il est grand temps de rencontrer les journalistes pour partager avec eux la vision et les préparatifs de cette 1ère édition du Salon de l’industrie. Le ministre a rappelé que l’organisation de ce salon, est une application de la vision du Président de la République sur l’accélération du développement industriel. Selon lui, cette vision n’est pas une vision concoctée, ni préparée, mais une vision viscérale. Une vision déclinée par IBK à l’occasion du lancement du compte à rebours du forum Investi in Mali le 7 septembre dernier, a-t-il indiqué. Au cours de cette cérémonie, le Président de la République a dit « qu’il n’est plus acceptable que nos produits sortent sans être transformés et qu’il convient de les transformer sur place, et si ça se passe comme ça, c’est une perte, c’est à dire par ailleurs, nous importons le chômage, et nous exportons nos matière premières », a rappelé le ministre du Développement industriel. « Nous devons appliquer cette vision du Président IBK » a t-il ajouté. Pour faire réussir cette vision « un appel à projet ne suffirait pas, nous devons faire des pré-salons dans chaque région. Dans les régions que nous avons parcourues, nous avons rencontré l’ensemble des acteurs dans toute les sensibilités confondus ». Pour le ministre Mohamed Aly, c’est un devoir de faire venir les régions, leur donner un stand gratuitement, pour qu’elles puissent exposer leurs produits à l’intention des investisseurs étrangers. Mohamed Aly Ag Ibrahim a expliqué , par ailleurs, que ce salon a pour objectif : d’accélérer le développement industriel ; de créer un cadre propice de partenariat entre les industriels maliens et étrangers ; de valoriser la recherche et du savoir-faire local ; de renforcer la politique d’ouverture dans le marché UEMOA ; ainsi que la décentralisation de l’industrie. « Nous pouvons faire réussir l’articulation entre l’agriculture et l’industrie, la décentralisation du développement de l’industrie », a-t-il souligné, avant d’ajouter qu’il se réfère au document de politique et stratégie nationale. Notons que le budget prévisionnel de ce salon est estimé à 400 millions de FCFA, dont seulement 50 millions ont été mobilisés à ce jour. L’ouverture de ce Salon est placée sous la présidence du Président de la République, SEM IBK. Il a comme invité d’honneur la Turquie, AMTouré Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here