Terrorisme : Combats meurtriers entre djihadistes et groupes armés dans la région de Ménaka

3363
Depuis dimanche 1er avril, des combats d’une rare violence opposent la Coalition MSA-GATIA à des malfrats dans la région de Ménaka. Les affrontements se sont déroulés d’abord vers la zone frontalière en fasse de Banibango où les malfrats ont été défaits. Ensuite, un deuxième accrochage a eu lieu à une dizaine de kilomètres d’Akabar en fin de journée. Selon nos informations, les combats se poursuivent encore mais de manière très sporadiques. L’armée malienne et quelques soldats français de l’Opération Barkhane y participent pour prêter main forte à la Coalition MSA-GATIA. Pour l’heure, le bilan provisoire fait état de 3 morts et 5 blessés côté MSA-GATIA. L’armée malienne a également perdu un élément et trois autres ont été blessés. Côté ennemis, l’on déplore plus d’une vingtaine de tués, des bandits capturés, du matériel de guerre et des engins saisis. NIONO : Un maire échappe à une tentative d’enlèvement Le maire de la commune rurale de Marikon à 15 Kms de Niono, dans le centre du pays, a échappé à une tentative d’enlèvement par des hommes armés. L’agression s’est déroulée ce vendredi aux environs de 19h30 dans la localité de Pocodi, un village de la commune. Selon des témoins, quatre hommes à motos, et lourdement armés ont fait irruption dans le domicile de l’élu local, essayant de l’amener de force. Face à l’opposition du maire, les assaillants l’ont copieusement battu avant de s’enfuir. Selon les mêmes sources il a été évacué au centre de santé de référence de Niono. Mais sa vie ne serait pas en danger. Ce matin, les forces de l’ordre sont venues constater les faits. KOUTIALA : quatre personnes tuées avec une machette Un individu aurait tué 4 personnes avec une machette dans la nuit du 31 Mars au 1er Avril derniers à Koutiala. Les victimes seraient son épouse, sa servante, une voisine et un malade mental. Pour l’instant, les circonstances de ces meurtres demeurent inconnues. Selon des témoignages sur place, le présumé auteur qui aurait pris la fuite aurait été arrêté dans la zone de M’pessoba et mis à la disposition des forces de l’ordre et de sécurité. NIGER : plus de 8000 déplacés à la frontière du Mali Au Niger, plus de 8.000 déplacés civils ont été enregistrés depuis janvier dernier dans la région de Tillabéri, une zone instable frontalière du Mali, a annoncé l’ONU ce lundi. Ces déplacements pourraient toucher plus de 40.000 habitants de cette région qui abrite depuis 2012 des milliers de réfugiés maliens, s’inquiète l’Organisation des Nations Unies. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here