Élection présidentielle de 2018 : L’UM-RDA FASO JIGI invite Ibrahim Boubacar Kéïta à présenter sa candidature

11
Le bureau politique national de l’Union Malienne du Rassemblement Démocratique Africain (UM-RDA) a tenu un point de presse le samedi dernier au Mémorial Modibo Keïta pour apporter un soutien sans faille au président de la République, Ibrahim Boubacar Kéïta. Animée par le président du parti, Ibrahim Bocar Ba, la conférence de presse s’est déroulée en présence du vice-président de l’UM-RDA, Sandi Haïdara, de la députée élue à Bourem, Mme Haïdara Chato Cissé, du ministre du Travail et de la Fonction, chargée des Relations avec les Institutions, Mme Diarra Raky Talla et de plusieurs responsables dudit parti. Dans sa déclaration liminaire, Ibrahim Boubacar Ba a, d’entrée de jeu, expliqué que son parti a récemment tenu une réunion extraordinaire afin de statuer sur la question de son porte-étendard à l’élection présidentielle de 2018. En l’absence de candidature à l’interne pour la prochaine présidentielle, a-t-il confié, les discussions se sont focalisées sur le soutien au président Ibrahim Boubacar Kéïta, s’il venait à déclarer sa candidature. Dr Ba a rappelé que beaucoup de choses lient sa formation politique au chef de l’Etat, indiquant qu’au plan idéologique, Ibrahim Boubacar Kéïta est un homme de gauche, un patriote aimant profondément le Mali, et le RDA un parti de gauche. «Le président IBK a puissamment contribué à la réhabilitation totale de l’image du président Modibo Keita et de ses compagnons de lutte à travers plusieurs actions, au nombre desquelles, les fêtes du centenaire de la naissance du président défunt et le baptême de l’Aéroport international Bamako Senou qui porte désormais son nom», a-t-il salué. Le conférencier dira que l’UM-RDA Faso Jigi est comptable du bilan de l’action gouvernementale et qu’elle ne saurait s’y soustraire. Analysant justement ce bilan, Ibrahim Boubacar Ba a noté qu’en terme de performance économique, des avancées substantielles ont été obtenues, grâce à une volonté politique réelle d’extirper le pays de la crise politique, voire institutionnelle, (sécuritaire et économique notamment). Aux dires du président de l’UM-RDA, la question sécuritaire est réelle, mais beaucoup d’efforts sont déployés au nord, comme au centre du Mali pour l’enrayer, sans perdre de vue les énormes sommes d’argent dépensées dans le cadre de la mise en œuvre de la Loi d’orientation et de programmation militaire (LOPM) et de la Loi d’orientation et de programmation sécuritaire (LOPS). «Tout porte à penser qu’avec les récentes visites effectuées au nord et au centre du pays et les nouveaux dispositifs sécuritaires mis en place par le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, ainsi que les initiatives d’apaisement dans le plateau dogon, que le front sécuritaire se calmera progressivement», a-t-il souhaité. «Au total, le bureau politique national de l’UM-RDA Faso jigi a, souverainement et en toute responsabilité, décidé d’apporter son soutien sans conditions au président sortant dès qu’il présentera sa candidature tant souhaitée», a annoncé le président Ibrahim Boubacar Ba, sous un tonnerre d’applaudissements des militants. De plus, comme en 2013, l’UM-RDA, selon son premier responsable, invite le président Ibrahim Boubacar Kéïta à présenter sa candidature à la prochaine élection présidentielle de 2018. En choisissant Ibrahim Boubacar Kéïta, a-t-il argumenté, il s’agit d’une option pour la stabilité, la continuité et la cohérence. Le parti de la Charrue, à en croire son président, fort de ses 258 conseillers communaux, 18 maires dans sept régions qui le classent au 6ème rang des partis politiques, s’impliquera à fond, de concert avec les partis membres de la Convention de la majorité présidentielle (CMP) recentrée, les associations et autres mouvements, etc. pour soutenir le candidat Ibrahim Boubacar Kéïta dans le cadre d’un partenariat gagnant-gagnant. Maimouna SOW Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here