Kalabancoro-université de Kabala : Les jalons d’une route plus sûre posés

11
Le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga a donné, le vendredi passé, le premier coup de lame de la réhabilitation et l’extension du tronçon Kalabancoro-Université de Kabala. La réalisation de cette infrastructure permettra de réduire considérablement les nombreux accidents sur cette route menant à l’université. Cette réhabilitation consacre le lancement officiel du Programme annuel d’entretien routier 2018. L’événement était couplé aux activités de la 7e édition de la Journée nationale de courtoisie sur la route axée sur “le savoir passe par la prudence sur la route”. Le programme d’entretien routier 2018 porte sur l’entretien de 10 270,11 km dont 5 053,22 km de routes bitumées et 5216,90 km de routes en terre (y compris les pistes). L’axe Kalabancoro-Kabala est l’un des axes concernés par ledit programme dans la région de Koulikoro. Il sera totalement réhabilité exceptionnellement pour permettre aux milliers d’étudiants de se rendre en sécurité à l’université. Le coût total des opérations à réaliser dans le cadre de ce tronçon de 7,2 km entre Kalabancoro et Kabala s’élève à 1 184 430 310 F CFA entièrement financé par le Fonds d’entretien routier de l’Autorité routière. La mise en œuvre est confiée à l’Agence d’exécution des travaux d’entretien routier (Ageroute) sous la supervision du ministère des Infrastructures et de l’Equipement à travers la direction nationale des routes. Les travaux seront exécutés par l’entreprise Anta Construction pour une durée de 4 mois. Pour les autres routes du pays, les travaux consistent au décapage et compactage des chaussées existantes ; au rechargement en concassé pour le rehaussement ; à la reprise de revêtement en BB de 3 à 5 c au finisher imprégnation ; au bouchage des nids de poules ; au curage des fossés ; à la fourniture et pose des dalles de traversée ; au marquage sur chassée ; à la peinture sur garde de corps. Le coût total des travaux s’élève à 25 303 605 813 FCFA. Pour Moulaye Ahmed Boubacar, ministre des Transports et du Désenclavement, la réalisation de ces travaux qui entrent dans le cadre du programme d’urgences sociales du président de la République Ibrahim Boubacar Kéita, vise à soulager les populations en répondant aux besoins de sécurisation routière. En marge de la cérémonie, l’Agence nationale pour la sécurité routière a remis au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique un millier de casques et plus de 5000 exemplaires de code de route. Y. Doumbia Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here