Me BATHILY à propose de son alliance avec l’ADP-Maliba : «Le député THIAM est allé vite en besogne»

26
Ce 1er avril 2018, en marge des travaux de l’Assemblée générale des Associations pour le Mali (APM), restées fidèles à lui, Me Mohamed Ali BATHILY, s’est justifié sur la nature des relations qu’il entretienne avec l’ADP-Maliba et son candidat, Aliou Boubacar DIALLO. C’est ainsi qu’il a déclaré : «le député Amadou THIAM est allé trop vite en besogne». A la suite d’une photo publiée sur la page Facebook de l’honorable THIAM, le 22 mars 2018, des rumeurs persistantes avaient fait croire à la signature d’une alliance entre l’ADP-Maliba et le patron des APM, Me Mohamed Ali BATHILY, pour les prochaines échéances électorales. Mais cela ne semble pas être tout à fait le cas, du moins si on en croit la version des faits livrée à la presse par Me BATHILY, ce 1er avril 2018, devant ses partisans au siège des APM à Kalaban-Coura à Bamako. Sans détour, Me Mohamed Ali BATHILY a laissé entendre : «Vous savez, ça m’a fait sourire, cette photo-là. J’ai rencontré lors de mon passage à Paris M. DIALLO et ADP-Maliba. Et avant que je parte, j’ai été à Nioro pour mes condoléances pour le décès de la femme du Chérif de Nioro. J’ai vu les affiches de Aliou DIALLO, là-bas. Et une de ses personnes m’a demandé si je souhaitais entrer en contact avec lui. Et si lui peu me mettre en contact avec M. DIALLO. Je lui ai dit, à priori, il y a aucun problème. Aussitôt, la personne l’a appelé, il me l’a passé. Je lui dis qu’on pourrait se rencontrer une fois à Bamako. Dans ma tête, je sais qu’il vit au Maroc. Je lui ai dit, moi je rentre à Bamako ce samedi, et le dimanche, je vais à Paris. Il m’a répondu, ça tombe bien, il est à Paris et qu’on va se rencontrer là-bas. Tous les deux, nous nous sommes rencontrés, nous avons déjeuné ensemble. Il n’y avait pas un papier sur la table. Nous avons déjeuné et nous avons échangés. Nous avons convenu de poursuivre notre rencontre, une fois à Bamako. On est sorti du restaurant, et on s’est rendu à son hôtel où moi je devais le laisser et continuer. Arriver à l’hôtel, nous avons trouvé le député THIAM là-bas et DIALLO a souhaité me le présenter. Puisque la voiture était à ma disposition, je suis descendu, j’ai dit au député THIAM, bonjour ! Et là-dessus, tous les trois, nous avons décidé d’aller prier puisqu’il était 14H30. Nous sommes allés prier, on est descendu, j’ai donné au revoir à tout le monde. Et le député THIAM, a souhaité faire une photo avec moi et DIALLO. Il a donné son appareil à un employé de l’hôtel qui nous a photographiés. Moi je suis sorti, je suis entré dans la voiture. Avant que je n’arrive à mon hôtel, on m’a téléphoné pour me dire qu’il y a une photo de moi, de DIALLO et du député THIAM pour dire qu’on a signé un pacte. J’ai dit non, j’ai déjeuné avec DIALLO, on n’était que deux, THIAM n’y était pas, et il n’a pas assisté à notre rencontre. Il n’y avait pas de papier à fortiori un bic pour signer quoi que ce soit. Donc, c’est juste une rencontre j’ai eu à faire. Et ça s’arrête là. La rencontre peut être approfondie, j’ai beaucoup de respect pour DIALLO, mais ils sont allés vite en besogne. Le député THIAM est allé vite en besogne. Il a exploité une simple photo que j’ai eu l’amabilité d’accepter de faire avec lui». Cette version s’emble être un peu être différente de celle de Aliou Boubacar DIALLO, qui à l’issue de leur entretien, le 22 mars 2018, avait publié sur sa Facebook le message suivant : «Cet après-midi, en tant que candidat de l’ADP-Maliba à l’élection présidentielle de Juillet prochain, j’ai rencontré Mohamed Ali Bathily, ancien Ministre et Président de l’association APM. Nous avons longuement échangé sur la situation nationale et sur les échéances électorales à venir. Je suis très heureux de vous annoncer que nous avons décidé d’unir nos forces dans notre bataille commune pour obtenir le changement tant attendu par les Maliens en 2018. Cette importante alliance s’inscrit dans mon objectif décliné à Nioro du Sahel et visant à rallier le plus grand nombre de forces politiques et sociales à notre projet pour le changement de gouvernance au Mali». Abdoulaye OUATTARA pour Ziré-Infos Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here