Partenariats politiques : Les jeunes leaders prisés par l’ADP-Maliba

5
Durant la semaine écoulée, Aliou Boubacar Diallo a effectué deux rencontres et non des moindres. Des tête-à-tête qui en disent long sur la dynamique d’alliance que prône le parti d’opposition. Investi à Nioro il y a moins d’un mois, Aliou Boubacar Diallo n’a point traîné les pieds. Afin d’atteindre son objectif du moment, notamment le palais présidentiel, il multiplie les rencontres. C’est dans cette lancée qu’il a croisé le jeune leader le plus en vue, à savoir Ras Bath. L’icône du CDR venait juste de clore son congrès où il indiquait imposer la voie à suivre aux potentiels candidats pour une gestion intelligente du pays. S’il n’a pas été question du manifeste qu’il a élaboré durant les assises populaires convoquées à cet effet, la présidentielle aura été au cœur des échanges. Et le candidat de l’ADP-Maliba a affirmé être en phase avec le CDR, tout en affichant sa détermination à obtenir l’alternance en 2018. Un objectif partagé qu’ils s’engagent à défendre ensemble même si Ras bath n’a pas officialisé son alliance avec Aliou Boubacar Diallo. La rencontre est intervenue quelques jours après celle de son père, Mohamed Ali Bathily, qui a croisé en terre française le candidat de l’ADP-Maliba et scellé formellement avec lui une alliance en vertu de laquelle les APM soutiennent sa candidature. En attendant que le père, ancien ministre de la Justice, contiennent la fronde interne, le fils ira-t-il dans le même sens ? Ras Bath entend en tout cas s’imposer en faiseur de roi de la Présidentielle de 2018 et ne vendra pas si facilement son audience populaire auprès des jeunes. Pareil cas chez Mohamed Salia Touré, qui rendra visite à ABD, 24 heures après Rasta. Certes son poids n’atteint pas la dimension de son prédécesseur de nos jours, mais il faudra compter avec lui aussi pour Koulouba 2018. Le président de WéléWélé, revenu fraîchement de Kayes, a un profil qui plait et sa rencontre avec le président de l’ADP est d’autant moins surprenante qu’il figurait au nombre des grands invités à la conférence nationale de l’ADP-Maliba à Nioro. Comme pour dire que les jeunes leaders qu’incarnent Ras Bath et Salia sont des acteurs de la société civile à ne pas prendre à la légère, le jeu d’alliances se joue moins sur la scène politique que sur le terrain de la société civile où leaders émergents et activistes valent tous leur pesant d’or.Le jeu s’annonce donc plus serré qu’en 2013. Idrissa Keïta ======================== Vagues de soutiens aux sinistrés de l’incendie à Nara : La fondation Maliba pulvérise les records* Jeudi dernier, le cercle de Nara vivait un incendie qui a ravagé son grand marché. Une situation face à laquelle Aliou Boubacar Diallo s’est illustré par une généreuse solidarité à hauteur de 10 millions francs CFA. Informé à travers les réseaux sociaux du sinistre, le prétendant à la Colline du Pouvoir a décidé d’agir par une mission dépêchée illico à Nara pour prêter main forte aux victimes du drame. Les émissaires étaient conduits par le maire de Fallou Mahamadou Diarisso, accompagné de Mariam Sidibé du bureau des femmes de l’ADP. Y figure également Moussa Hassimi du bureau des jeunes ainsi que Fodé Sissoko de la sous-section ADP de Sangarébougou . Bref, une délégation composée de cadres de l’ADP-Maliba venus sous les étiquettes de la Fondation Maliba. Il s’agit la même structure à travers laquelle M. Diallo a coutume de s’impliquer socialement sans exhibition politicienne, sans tambour ni trompette. À Nara dans le même cadre que les émissaires d’Aliou Boubacar DIALLO, le gouverneur de Koulikoro s’est manifesté par la remise d’1 million francs CFA aux sinistrés avant que l’antenne régionale de la CCIM ne mette à son tour la main à la poche dans les mêmes proportions. La Fondation Maliba s’est par la suite exprimée au nom de son président, à travers notamment le maire de Fallou qui a remis aux commerçants sinistrés une rondelette de 10 millions francs CFA. La contribution record a fait le buzz surtout que le généreux donateur n’a s’en est acquitté sans recourir à un chèque pour ce faire. C’est un bloc de 10 tas d’un million chacun que le président des commerçants de Nara a solennellement perçu. A en juger par les échos en provenance des milieux politiques locaux, le geste a naturellement eu son lot d’incidences. La population a été regardante sur ce don et des démarches auprès de la sous-section ADP de Nara ont aussitôt pris forme. Certains ayant compris qu’il était candidat à la présidentielle et proche du Cherif de Nioro, ils ne se sont pas fait prier pour venir aux nouvelles. Aucun soutien n’est négligeable certes, mais le montant et l’envergure de la remise des émissaires de l’ADP auront manifestement fait tache d’huile. Et, selon des sources locales une rentrée politique est même en vue procéder à une revue d’effectifs. Comme qui dirait qu’à travers le social, la fondation Maliba draine des militants au candidat de l’ADP-Maliba. Idrissa Keïta Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here