Recyclage de déchets : La mairie de Montreuil et la Fondation R20 lancent un projet rentable en Commune II

11
Le mercredi 28 mars dernier en présence de Boubacar Bah, président de l’Association des municipalités du Mali (AMM), de plusieurs conseillers des communes de Bamako, le maire du district de Bamako, Adama Sangaré a reçu une forte délégation avec à sa tête une Française d’origine Malienne, Djénéba Kéita, élue à la mairie de Montreuil dont elle est adjointe au maire délégué au développement de la vie économique, de l’emploi et de la formation professionnelle. Soucieuse du devenir de son pays d’origine à matière d’assainissement et écologique Djénéba Kéita a sollicité la Fondation R20 à tenter l’expérience chez elle, a témoigné M. Armand. Et d’ajouter que c’est dans cette logique que la Fondation vient proposer son service au maire du district à travers la Commune II. Le déchet, présentement toxique et dérangeant se transformera en quelque chose de précieux avec la venue du projet de transformation de déchet que propose la Fondation. Déjà en phase d’expérimentation en Commune II, ce projet consiste à aider tant sur le plan assainissement, écologique, mais aussi sur le plan économique, la population de la Commune II, du Mali et de l’Afrique en produisant du carburant et du charbon. Mme Djénéba Kéita et M. Enrique n’ont pas manqué d’affirmer que la problématique de déchet est planétaire dans la mesure où 80 % des pays au monde y sont confrontés. A les entendre la meilleure des manières est que le problème soit pour tous une préoccupation. Et cela à travers les moyens financiers. C’est pourquoi ils ont interpellé les collectivités territoriales à plus d’investissement afin de remédier le problème de déchet via la transformation. A titre de précision, Djénéba Kéita a affirmé que la réalisation de ce projet en expérimentation en Commune II s’élève à un montant de 18 à 20 millions d’euros financé par la Fondation R20 et durera 100 ans. Elle a ensuite invité les autres communes à procéder dès maintenant à des études de faisabilité afin de venir proposer leurs terrains à la Fondation et être bénéficiaire d’usine de transformation. Au nom de l’ensemble des Municipalités du Mali Boubacar Bah a vivement remercié Djénéba Kéita et sa délégation pour la bonne initiative qui viendra non seulement assainir la ville, mais aussi préserver les arbres de la forêt. Le maire Adama Sangaré a montré sa gratitude envers Djénéba Kéita pour son patriotisme avant d’assurer que la fondation est la bienvenue pour l’assainissement et la préservation de l’environnement afin de booster l’économie. Dognoume Diarra Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here