Salon international de l’industrie du Mali : Le budget de l’événement s’élève à 400 millions de FCFA

15
Le ministre du développement industriel, Mohamed Ali Ag Ibrahim a animé une conférence de presse le jeudi 29 mars 2018 à la Maison de la presse de Bamako sur le Salon international de l’industrie du Mali (SIM) prévu du 19 au 21 avril 2018 au Parc des expositions de Bamako sous le thème « Accélérer l’industrialisation d’un pays de l’hinterland ». Au cours de cette conférence de presse, le ministre a fait savoir que le budget de ce salon est estimé à 400 millions de FCFA sur lesquels 50 millions n’ont pas été encore obtenus. En outre, le ministre a insisté sur la transformation locale. « Si on ne transforme pas, nous allons demeurer le pays le plus gros importateur de notre espace économique », a dit le ministre. Dans son speech, le ministre du développement industriel, Mohamed Ali Ag Ibrahim a fait savoir que l’un des objectifs de ce salon est de montrer au monde extérieur ce que le Mali a comme potentialité. Avant de signaler que l’inviter d’honneur de ce salon est la Turquie. En outre, le ministre s’est beaucoup appesanti sur la transformation locale des produits afin de faire du Mali, l’un des pays le plus industrialisé. « Si on ne transforme pas, nous allons demeurer le pays le plus gros importateur de notre espace économique et cela n’est pas acceptable. Si vous ne transformer pas sur place, vous perdez. Il faut qu’on réussisse la décentralisation de nos unités industrielles. Il faut qu’on réussisse l’articulation agriculture et industrie. Si on arrive à transformer les 20% de notre coton, nous allons réaliser beaucoup de projet», a-t-il dit. En réponse aux questions des journalistes, le ministre a fait savoir que le budget de ce salon est estimé à 400 millions de FCFA sur lesquels 50 millions n’ont pas été encore acquis. Par ailleurs, il reconnait que l’énergie est un facteur handicapant des unités industrielles au Mali. Selon lui, au cours du salon, il y aura des panels de haut niveau, des espaces projets, des expositions de stands, des rencontres B to B etc. Aux dires du ministre, ce salon va mobiliser beaucoup de personne. « Nous nous fixons comme objectif d’appeler la Cedeao pour rencontre la Turquie », a-t-il dit. Enfin, il a invité les opérateurs économiques à venir s’investir au Mali eu égard des garanties et de la sécurité juridique que le pays leur offre. Aguibou Sogodogo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here