Conférence annuelle « Borderless 2018 » : 200 personnes prendront part à l’événement prévu du 9 au 11 mai 2018 à Bamako

7
En prélude de la conférence annuelle de l’Alliance Borderless (sans frontière) prévue du 9 au 11 mai 2018 à l’hôtel Salam de Bamako, la commission nationale d’organisation de l’événement a organisé une conférence de presse, le jeudi 29 mars 2018, au ministère de la promotion de l’investissement et du secteur privé. Ladite conférence était animée par le Secrétariat Exécutif de l’Alliance Borderless Justin Bayili, en présence du conseiller technique du ministère de la promotion de l’investissement, Dr Boubakary Amadou Cissé, du représentant du secteur privé, Abdoulaye Touré, de Mme Keïta Zeïnabou Sacko de la Cellule technique des reformes du climat des affaires (CTRCA), de Mohamed Sidibé du Conseil Malien des Chargeurs (CMC), de Ousmane Camara, du conseil malien des transporteurs routiers. Selon le conférencier, la conférence annuelle sous le thème : « Gestion efficiente des Corridors pour l’amélioration du Commerce et des Transports en Afrique de l’Ouest » qui regroupera 200 personnes offrira une plateforme de partage de connaissances et d’expériences, des opportunités de plaidoyer, de réseautage et de mise en relation d’affaires. «Organisée en collaboration par le Comité National de l’Alliance Borderless du Mali, le Conseil Malien des Chargeurs et placée sous les auspices du Ministère en charge des Transports du Mali, la 7èmeConférence Annuelle, Borderless 2018 se déroulera du 09 au 11 mai 2018, à l’hôtel Azalai Salam, Bamako au Mali, sous le thème « Gestion efficiente des Corridors pour l’amélioration du Commerce et des Transports en Afrique de l’Ouest » », c’est par ces mots que le conférencier, Justin Bayili, a commencé son allocution. Avant de préciser qu’à l’instar des éditions précédentes, Borderless 2018 réunira des dizaines d’entreprises et organisations professionnelles clés du secteur privé, intervenant dans les domaines aussi divers tels que les transports et la logistique, l’industrie, le commerce, les finances, des représentants des communautés économiques régionales (CEDEAO et UEMOA), des gouvernements et des partenaires au développement de la région. Selon lui, le thème choisi pour la Conférence de cette année vise à souligner la nécessité de développer les corridors et de promouvoir leur gestion efficace, afin d’améliorer le flux de marchandises et de services entre les pays de l’Afrique de l’Ouest. Trois jours durant, dit-il, la conférence offrira une plateforme de partages de connaissances et d’expériences, des opportunités de plaidoyer, de réseautage et de mise en relation d’affaires. « Elle sera surtout l’occasion d’interpeler les décideurs politiques et administratifs sur la nécessité de respecter les accords/protocoles internationaux et régionaux auxquels leurs Etats ont librement souscrits et d’entreprendre les réformes favorables à la promotion des échanges commerciaux, à travers une libre circulation effective des personnes et des marchandises. De manière spécifique, la conférence devra être l’occasion d’évoquer les questions clés relatives à l’établissement des corridors en Afrique de l’Ouest d’une part, et leur gestion efficiente d’autre part », a-t-il dit. Par ailleurs, il dira que la conférence s’articulera autour de trois sous-thèmes qui sont le développement et Gestion des Corridors dans l’espace CEDEAO : état des lieux et perspectives ; les meilleures pratiques dans la gestion des Corridors et rôle du secteur privé. Et enfin, la facilitation du transit des marchandises : quelles bonnes pratiques. En marge de la Conférence, Justin Bayili, a fait savoir que l’Alliance Borderless tiendra son Assemblée Générale Ordinaire en vue d’examiner les rapports d’activités et les états financiers de 2017 et de donner les orientations au Comité Exécutif et au Secrétariat Exécutif dans le cadre du pilotage de l’Association. Conformément aux statuts de l’Association, cette Assemblée Générale connaitra de l’élection des nouveaux membres du Comite Exécutif, a-t-il précisé. A l’en croire, 200 personnes prendront part à l’événement. En réponse aux questions des journalistes, Justin Bayili, a souligné que le coût d’organisation de la conférence annuelle tourne autour de 80 000 dollars (40 millions de FCFA) et le frais de participation est de 100 000 FCFA par personne. Aguibou Sogodogo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here