Fondation Mohamed VI des Ouléma Africains : Promouvoir un islam de juste milieu et de tolérance

19
La Maison des Aînés de Bamako a abrité le week-end dernier un colloque sur le thème « Le crédo Achaari prônant un islam de juste milieu et de tolérance ». Ce colloque s’est tenue conformément au programme annuel de la fondation Mohamed VI des Ouléma Africain par la section Malienne. L’ouverture des travaux a enregistrée la présence du ministre des Affaires Religieux et du Culte, Thierno Omar Hass Diallo. Il était entouré par Hassan Azzouzi, membre du conseil des Oulémas à Fès (Maroc), du Président de la section Malienne de la fondation Mohamed VI, Professeur Docteur Mahmoud Zouber et du vice président du Haut Conseil Islamique, Thierno Hady Thiam. Selon Hassan Azzouzi, membre du conseil des Oulémas à Fès, la création de la Fondation Mohamed VI des Ouléma Africains a pour objectif d’unifier les efforts de tous les ouléma africains dans le but de propager un islam de juste milieu, de cohabitation et un islam qui montre aux autres que dans la religion musulmane il n’y a pas d’extrémisme. Il ajoute que« cet islam pure a été transmis par notre prophète Mohamed (Paix et Salut sur lui). Donc le fait d’organiser un colloque autour du thème le dogme Achaari a pour objectif de propager le patrimoine culturel religieux africain islamique et aussi donner à notre jeunesse cet exemple d’un islam de juste milieu, de modération et un islam qui vise à ce que les cœurs s’apaisent, à ce que les âmes aspirent a des principes de pure volonté d’aimer l’autre ». Pour Hassan Azzouzi, l’imam Achaari était un érudit de l’islam qui a vécu durant le troisième siècle de l’hégire et mort en 324. « Il était dans une section de l’islam qui propageait un islam basé sur la raison c’est-à-dire loin de la question de la charia, elle fait dominer la raison au détriment de la charia qui est basé sur le coran et la sunna. Ce dogme de l’imam Achaari n’est pas nouveau car c’est le même dogme que professait le prophète Mohamed (Paix et Salut sur lui) et ses compagnons ». De son côté, le ministre des Affaires Religieux et du Culte, Thierno Omar Hass Diallo a salué non seulement la tenue de ce colloque mais également la formation des imams maliens par le Royaume du Maroc, car dit-il, ces formations permettront à nos imams de prêcher un islam de juste milieu et de tolérance. Quant au président de la section Malienne, Professeur Docteur Mahmoud, il a déclaré : « Il faut combattre le terrorisme, ceux qui se sont radicaliser au lieu de les combattre par les armes, il faut les combattre avec les armes spirituelles et intellectuelles. Il y’a beaucoup de jeunes embrigadés dans cette histoire sans rien savoir. Aujourd’hui il y’a des dangers avec les enfants talibés dans la rue, ils seront kidnappés, emmenés, entrainés et viendront tuer leur parent. Il faut des garde fou, prendre les dispositions à tout les niveaux ». Notons que la Fondation Mohamed VI des Ouléma Africains a été créé le 25 juin 2015 par sa majesté le Roi Mohamed VI, Amir Al Moumine. Ladite fondation a son siège à Fès, ville spirituelle du Maroc et la fondation existe déjà dans 33 pays africains. Sidiki Dembélé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here