Le délai pour la vignette prolongé : Bonne nouvelle pour les deux-roues !

38
La pénalité de 100 % est applicable lors du paiement de la vignette moto après le 31 mars. Cette année, après concertations, l’autorité fiscale a décidé d’accorder un délai de grâce aux retardataires. Pendant tout le mois d’avril, les usagers pourront acheter leurs vignettes au prix normal. Se procurer la vignette deux-roues ou tricycle à Bamako avant le 31 mars 2018 relevait du parcours du combattant. Malgré la forte demande, la vente du précieux sésame n’a démarré que le 16 février, sans oublier l’informatisation introduite dans le processus de délivrance pour minimiser les cas de fraudes. En conséquence, l’affluence était toujours grande devant la mairie du district de Bamako et beaucoup de citoyens n’ont pu s’acquitter de leur devoir. Pour faire face à cette situation, les autorités communales ont été obligées de prolonger le délai qui a expiré le 31 mars. Les usagers ont donc tout le mois d’avril pour se mettre en règle sans payer la pénalité. “Nous avons constaté qu’il y avait l’affluence vers fin mars. C’est la raison pour laquelle nous avons prolongé le délai. Nous allons prendre tout le mois d’avril comme période normale de vente de la vignette”, assure Aguissa Zouladeini Maïga, receveur-percepteur du district de Bamako. Toutefois, pour accéder aux guichets de délivrance, il faut encore accepter de souffrir le martyre. Très en colère contre la stratégie mise en place par le district, les usagers proposent la décentralisation des centres de délivrance dans les six communes. Enseignant, Mamadou Bakary Dembélé était mardi aux environs de 8 h à la mairie du district pour acheter sa vignette. Il ne l’a eue finalement que vers 11 h, soit après trois heures d’angoissante attente. “L’accès n’est pas du tout facile. La mairie du district doit décentraliser pour qu’il y ait moins de désagrément”, suggère-t-il. “Je suis venu chercher la vignette. Nous sommes là arrêtés sous le soleil depuis le matin. Vous-même voyez que le rang ne bouge pas. Les gens sont fatigués sous ce soleil accablant. J’ai quitté mon lieu de travail pour venir à la mairie. Cela va me prendre encore plusieurs heures. Il faut que les autorités trouvent une solution à cette situation, ça commence à nous pénaliser”, peste Djibril Dolo, un usager. Selon les autorités de la mairie du district, plus de 10 000 vignettes peuvent être vendues quotidiennement. Le receveur invite la population à ne pas attendre la dernière minute pour ensuite aller faire des files indiennes devant la mairie. Zié Mamadou Koné Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here