Présidentielle 2018 : La candidature de Me Bathily sollicitée !

29
Les Associations pour le Mali (APM) ont tenu, le samedi 31 mars dernier, une assemblée générale à leur siège. A l’issue de cette rencontre, les participants ont sollicité la candidature de Me Mohamed Ali Bathily à l’élection présidentielle de juillet 2018. Sera-t-il dans la course ? C’est dans une ambiance électrique à l’allure d’un meeting que s’est déroulé cette assemblée générale. Venus de l’intérieur du pays et de la diaspora, les militants des APM ont massivement pris part à cette assemblée qui a planché sur diverses questions: la gouvernance, l’élection présidentielle de 2018, la crise interne au sein des APM… Me Mohamed Ali Bathily a profité de la tribune de l’assemblée pour remobiliser les troupes et remotiver les différentes sections pour la sensibilisation à la base dans le but d’atteindre les objectifs du regroupement en 2018. S’agissant de la crise au sein de l’association, Me Mohamed Aly Bathily a minimisé l’impact des contestataires, qualifiés de «corrompus». Pour lui, cette fronde est liée à sa décision de ne pas soutenir une éventuelle candidature d’IBK pour un second mandat. « C’est l’assemblée générale qui a décidé de soutenir IBK en 2013 et c’est la même assemblée générale qui devrait statuer pour dire si elle doit soutenir IBK en 2018 ou non », a-t-il déclaré. Selon l’ancien ministre, son soutien au président IBK en 2013 était justifié par leur vision commune pour le pays qui consistait à bâtir un Mali intègre et exemplaire. Mais, après son passage dans les différentes équipes gouvernementales, l’ancien ministre dresse un constat implacable sur les pratiques du regimbe en place. «Le changement, c’était un simple slogan» juge-t-il. Avant d’assener : « «Tout le monde est unanime qu’on ne peut pas parler du développement dans un pays tant que les paysans restent privés de leurs terres agricoles au profit des grands spéculateurs fonciers. Au lieu d’aller vers ce principe de respect des droits des paysans, les spéculateurs fonciers connus de tout le monde opèrent en toute impunité malgré mes nombreuses plaintes. Les dossiers contre ces spéculateurs fonciers sont toujours dans les tiroirs et aucun d’entre eux n’a été interrogé par la justice», a-t-il déploré. Pire pour Me Bathily, toutes ses initiatives pour inverser la situation ont été entravées à l’intérieur même du gouvernement. Raison pour laquelle, a-t-il soutenu, toutes ses actions dans les différents départements qu’il a occupés sont restées vaines. Cependant, pour le président des APM, il existe des réponses claires à l’insécurité et à la mauvaise gouvernance. Ainsi a-t-il prôné de nouvelles pratiques dans la gouvernance et l’intransigeance dans la lutte contre la corruption. Pour ce qui concerne la requête des militants sur sa candidature à la présidentielle de juillet prochain, Me Bathily s’est dit ému et honoré par cette demande. Il a promis de donner sa réponse dans un bref délai. Mémé Sanogo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here