Problématique de la création des bureaux de vote et leur accessibilité : Les préfets et les maires à l’école de la DGE

19
Autant les crises se multipliaient, autant certains politiques entendaient tirer leur épingle de jeu depuis le début de l’année universitaire. Les mauvaises compréhensions et de mal entendue des acteurs dans l’espace universitaire sont en passe de devenir des souvenirs lointains grâce aux efforts colossaux du département de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique sous la houlette de Mme Assétou Founé Samaké Migan. Le constat aujourd’hui c’est que l’espace universitaire connait une accalmie contrairement à des années précédentes. Si le début de l’année universitaire a connu des mouvements, l’heure est maintenant au calme objectif, signe d’une année exemplaire. Sans risque de se tromper, on peut dire que l’année en cours se stabilise progressivement avec l’engagement et le dévouement du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, en occurrence Assétou Founè Samaké, Migan. Les observateurs de la scène des espaces universitaires louent sans cesse les efforts et la compétence de Madame le ministre dans l’assainissement de cet espace universitaire où sont formés les cadres supérieurs du pays. En effet, les politiques et les stratégies adoptées par le staff ministériel inscrit dans le cadre de la gestion générale des universités et les grandes écoles afin de minimiser les problèmes. A l’heure où nous sommes l’espace universitaire respire une atmosphère parfumée d’entente et de la cohésion sociale régnant entre le corps professoral d’une part et les étudiants eux-mêmes d’autre part. La gestion de l’enseignement supérieur connait aujourd’hui une avancée moderne très notoire où l’espoir de compter sur un avenir meilleur commence à se planer dans les esprits. Au constat général, tout le monde reconnait que le ministre Samaké Assétou Founé ne ménage aucun effort pour faire fonctionner les universités et les grandes écoles au rythme d’une attitude et d’une compétence compétitive régionale qu’internationale afin de redonner une image enviable à la culture éducative malienne. Avec l’application de ses politiques et ses reformes en matière de gestion des grandes écoles et les universités, la mauvaise image réservée au compte de notre pays à l’étranger sera sans doute derrière nous avec une meilleure appréciation des partenaires techniques et financiers dans les prochains jours et des décideurs des grandes reformes universitaires mondiales du monde. Grande enseignante et éducatrice qualifiée de haut niveau, le ministre Assétou Founé Samaké à son arrivée à la tête du département de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique s’est donnée le maximum de temps et de réflexion pour mieux se positionner afin de pallier aux obstacles de l’espace de l’enseignement supérieur avec à la clé l’ouverture et les multiplications des dialogues inclusives avec les acteurs des secteurs de son département. Pour manifester sa maturité professionnelle et de travail en groupe, le ministre Assétou Founé Samaké a accordé toujours un intérêt particulier à un cercle de réflexion avec l’ensemble de son staff pour mieux résoudre les problèmes. C’est pour cela que les crises au sein de l’espace universitaire ne tardent pas d’y quitter pour laisser place à la quiétude et l’entente, les poumons de réussite des années universitaires se normalisent et s’apaisent. La reconduite du ministre dans l’actuel gouvernement est le fruit pur de son sens de responsabilité et surtout de sa capacité à combler les attentes dans la gestion des secteurs de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique aux yeux observateurs et du président de la république. Malgré les pots de bananes glissés par certains politiques, Mme le ministre réussit jusque là à renverser la tendance sous la confiance du président de la république Ibrahim Boubacar Kéita. Une fin-stratège Mme le Ministre, Assétou Founè Samaké, Migan pour l’atteinte des objectifs assignés à son département. Bon vent dans la réussite présente et éventuelle du combat de l’apaisement et de la normalisation de l’espace universitaire jadis apaisé ! Moctar Fofana Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here