Atteinte des objectifs du développement durable : Water Aid forme 25 journalistes sur l’ODD N°6

20
L’ONG Water Aid a initié un atelier de formation des journalistes les 29 et 30 mars à l’Hôtel Colibris. Afin d’améliorer les connaissances des hommes de média sur les ODD pour suivre les engagements pris par le Mali pour l’atteinte de l’ODD N°6. Au terme des OMD (Objectifs du Millénaire pour le Développement), les Nations Unies ont adopté les ODD (Objectifs du Développement Durable) lors d’une Assemblée Générale en septembre 2015 à New York, Etats Unis. Les ODD comptent 17 objectifs et 169 cibles et visent à mettre fin à l’extrême pauvreté, aux inégalités et aux changements climatiques d’ici 2030. Ainsi, l’ODD N°6 consiste à “ garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau“. Et l’Etat du Mali s’est engagé à atteindre cet objectif d’ici 2030. Pour concrétiser cet engagement, le suivi du gouvernement est nécessaire. C’est pourquoi Water Aid a initié la présente formation qui a pour but ” d’améliorer les connaissances des journalistes sur les ODD afin de suivre les engagements pris par le Mali pour l’atteinte de l’ODD N°6 “. Par conséquent, trois (3) formateurs ont été déployés pour atteindre cet objectif. D’abord, Mamadou Kéita, formateur, a fait une communication sur les ODD en général et l’ODD N°6 en particulier et sur l’initiative SWA qui est un moyen pour l’atteinte de l’ODD N°6. En effet, M. Kéita présente les ODD comme une continuité élargie des OMD qui consacre tout un objectif, ODD N°6, à l’accès universel à l’eau, l’assainissement et l’hygiène. Mieux, l’initiative SWA (Assainissement, Eau pour tous) engage tous les pays signataires à donner la priorité à l’accès à l’eau, l’assainissement et l’hygiène. D’autant plus que ces derniers sont au cœur de tout développement. Mieux encore “ l’eau est source de vie “, a-t-on l’habitude de dire. Par ailleurs, le Mali a un taux de couverture de 68% d’accès à l’eau, selon la Direction Nationale de l’Hydraulique. Alors que le taux de couverture de l’assainissement gravite autour de 25%. Ensuite, Boureima Tabalaba, coordination de CN-CIEPA (Coalition Nationale- Campagne Internationale pour l’Eau Potable et l’Assainissement), a fait une présentation sur le thème “ assainissement : problématique de la gestion des boues de vidanges “. Actuellement, le nombre de personne dans le monde n’ayant pas accès aux toilettes améliorées est estimé à 2,6 milliards. Au Mali, principalement à Bamako la problématique reste posée et semble être négligée par les plus hautes autorités. A cet effet, les vidangeurs font face à des sérieux problèmes de dépotage. Faute de site de traitement, les vidangeurs parcourent des kilomètres à la périphérie de la ville et partent déverser les boues dans des champs à l’air libre. Ce qui expose toute la population à des contaminations liées aux bactéries des déchets fécales. Tandis qu’un investissement sérieux dans le domaine pourrait permettre de transformer la matière liquide en eau potable réutilisable, de la boue en engrais. Créant ainsi des emplois et réduire le chômage qui ne cesse de croître. Par contre de nombreux traités ou conventions oblige le Mali à prioriser le secteur de l’eau et de l’assainissement. Tels que l’ODD 6, le SWA, la Convention Africaine sur la conservation de la nature et des ressources naturelles, etc. Enfin, la troisième présentation faite par Issaka Sangaré a porté sur le rôle des journalistes dans le suivi de l’ODD 6. Le suivi consiste à contrôler l’exécution d’un projet ou d’un programme. Aussi, il joue une fonction de veille citoyenne. Dans ce cadre, les médias ont un rôle de premier plan. Ils peuvent veiller au respect des engagements pris par l’Etat à travers des productions de plaidoyer. Les journalistes peuvent également, à travers des productions, interpeler les décideurs, sensibiliser et informer la population. En outre, à la clôture de la formation, le directeur de programme de plaidoyer de Water Aid Alassane Maïga a montré toute sa satisfaction. Ensuite, il a souhaité voir, dans les jours à venir, des publications d’article de plaidoyer sur l’ODD6. Yacouba TRAORE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here