«Aucune vengeance ne peut assécher la douleur» dixit le Cardinal Zerbo dans son Homélie pour la célébration de Pâques 2018

37
Le ministre des Affaires religieuses et du Culte a successivement assisté à la Messe de minuit, le samedi 31 mars 2018, à la Cathédrale de Bamako, et à la Messe du jour, le dimanche 1er avril 2018, à l’Eglise Alliance Mission de Missabougou en Commune VI, avant d’effectuer la visite de Pâques à l’Eglise de la Mission internationale de Tinkélé, dans l’arrondissement de Ouélessébougou. La messe de minuit était dite par l’Archevêque de Bamako, Son Eminence Jean Cardinal ZERBO. Dans son homélie, le Cardinal ZERBO a établi une comparaison entre les souffrances de Jésus et le martyre enduré par le peuple malien depuis 2012, à cause de l’esprit malfaisant qui transforme l’homme malien en loup pour le Malien. « Nous devons nous replonger dans cette souffrance de Jésus pour nous permettre de renaître avec un nouvel esprit qui nous apporte le cadeau des cadeaux : la paix et l’amour de Dieu, parce que Dieu est amour par excellence », a prêché Son Eminence ZERBO. « Nous sommes, certes, tous différentes ; mais, nous sommes tous des frères et des sœurs en Dieu », a soutenu l’Archevêque de Bamako pour inviter à casser la dynamique de la haine entre Maliens parce que, selon lui, « aucune vengeance ne peut assécher la douleur ». Le Pasteur Abdias DIARRA a abondé dans le même sens à Missabougou, confortant l’enseignement selon lequel «le message de Jésus est une évangile de paix et d’amour ». «L’Eglise Alliance Mission de Missabougou se sent ainsi investi du devoir de soutenir le Gouvernement pour la paix, le pardon et la réconciliation nationale », a promis le Pasteur DIARRA, en réponse à la sollicitation du ministre des Affaires religieuses et du Culte pour des élections apaisées dans notre pays en juillet prochain. « Chacun de nous doit rechercher la paix avec soi-même et avec ses semblables pour le triomphe de l’esprit de Dieu : l’amour dans toute sa plénitude », a-t-il insisté. À la Cathédrale de Bamako comme à l’Eglise Alliance Mission de Missabougou, en passant par la Mission internationale de Tinkélé, le ministre Thierno Amadou Omar Hass DIALLO a exprimé sa solidarité et celle du Gouvernement malien envers les chrétiens du Mali et du monde entier, avant d’inviter les leaders religieux et leurs disciples à prier pour notre pays qui s’apprête à vivre l’événement politique phare de l’année 2018, à savoir : l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. « Ce rendez-vous politique doit être vécu comme une fête à l’instar d’un match de football, plutôt que de donner lieu à des animosités de quelque nature que ce soit», a souligné le ministre des Affaires religieuses et du Culte, après avoir exhorté au dialogue interreligieux pour renforcer la cohésion sociale et le vivre ensemble dans notre pays, mais aussi, pour favoriser le progrès et le développement du Mali. « Nous sommes au cœur du dialogue interreligieux ici, à la Mission internationale de Tinkélé, parce que nos prônes de dimanche sont ouverts à toutes les communautés, sans distinction ni exclusive », a soutenu le Pasteur Michel SAMAKE, promettant de redoubler d’effort pour jouer sa partition dans ce sens. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here