Baco-Djicoroni Golf : Trois agents EDM -SA pris la main dans le sac

10
La victime porte plainte contre la société La crise dans laquelle est plongée la société EDM -Sa n’est pas seulement une question de mauvaise gouvernance, mais aussi de comportement de certains agents véreux qui sucent le sang des clients. En effet, un client dont nous tairons le nom, domicilié à Baco Djicoroni Golf abonnement n° 6-27923-01, bénéficiant d’un compteur qu’il exploite a constaté le 12 Juillet 2017 des anomalies de fourniture de courant sur ledit compteur et qui risquerait de provoquer un incendie dans l’établissement. En bon citoyen, il a même adressé une lettre n°02 / 0712/Dir 17 du 12 juillet 2017 à cet effet au Chef d’Agence de l’EDM- Sa de Kalaban Coura. A la suite de cette lettre, un agent du département de dépannage de l’EDM- Sa effectua des travaux de réparation sur ledit compteur en oubliant de lui donner une fiche de dépannage-client avec une fausse note en date du 11 Juillet 2017. Ce qui, selon lui constitue une tentative de vol. Et pour cause. A sa grande surprise le 6 Octobre 2017, une équipe de contrôle est partie déposer ce même compteur pour les mêmes motifs de pannes signalées dans sa lettre d’information du 12 Juillet 2017. Pire le 19 Octobre 2017, le client a reçu la visite de 03 agents de l’EDM -Sa dont M. Sylla, Dembélé et Maïga qui ont estimé à tort et constaté un prétendu branchement direct. Devant son refus catégorique, puisqu’étant convaincu de n’avoir commis aucune fraude, ils ont procédé séance tenante à l’enlèvement du compteur sans préavis encore moins une disposition règlementaire prévue en la matière. Aussi, ont-ils remis un faux devis de régularisation de 1.263.622FCFA intimant l’ordre au client par des « Baga-baga» de payer l’intégralité du montant ou à défaut un « arrangement » de 400.000FCFA, un montant qui sera réparti entre eux. Après vérification de ses anciennes factures, le client adressa successivement une lettre au Chef du département Contrôle d’abonnés et au Directeur général d’EDM -Sa pour les informer du mauvais comportement des trois agents. La victime indique avoir présenté ses différentes factures payées et s’interroge : le compteur en question a-t-il tourné en chiffrant pendant qu’il était en branchement direct, comme le prétendent les agents EDM ? Leurs Chefs hiérarchiques, après vérification, ont reconnu la faute de leurs agents et déclaré le non-fondé du branchement direct. Ils ont par la suite annulé le «faux devis». Malgré cela la société à travers ses agents véreux a trainé les pas du 06 Octobre 2017 au 29 /11/2017 soit 41 jours d’interruption de droit. Et, encore du 21/12/2017 au 30/01/2018 date de l’assignation soit 39 jours d’où un total de jours d’interruption de courant de 80 pour le moment. Or l’établissement concerné (une concession à 2 étages) et bénéficiant d’un compteur d’électricité n°6-279 23-01 fait des recettes moyennes journalières de 400.000FCFA. Ces différentes interruptions auraient causé un manque à gagner de près de 32.000.000FCFA à la date du 30 /01/2018. C’est au regard de tout cela que la victime a porté plainte auprès du Président du tribunal de grande instance de la Commune III le 20 Février 2018 aux fins de réparation de préjudices. Inscrite à l’audience le 08 Mars 2018, l’affaire a été renvoyée une première fois le 22 Mars puis encore pour 15 jours. Le climat est tendu et la victime entend aller au bout pour obtenir réparation. Les populations doivent faire preuve de vigilance. Toute intervention pour dépannage ou autre doit être notifiée par une fiche. Combien de clients le savent ? Des agents du service des abonnés en complicité avec d’autres de la Direction commerciale arnaquent les citoyens. Ils profitent de l’inattention de certains clients pour abuser d’eux et se partager les sous. Toute personne victime de ces abus peut saisir les autorités compétentes. Massassi Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here