Diplomates algériens kidnappés au Mali en 2012/La famille de Tahar Touati réclame la vérité

2
La famille de Tahar Touati, l’un des sept diplomates algériens kidnappés à Gao, au Mali, en 2012, réclame la vérité au sujet de leur proche, dont la mort a été annoncée par des médias peu de temps après le rapt. Dans une lettre adressée au Chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, rendue publique par le quotidien arabophone « Echourouk », la famille du diplomate prie le président d’intervenir auprès du ministère des Affaires Etrangères pour qu’il leur fourni les informations fiables et nécessaires au sujet de Touati. « Nous voulons le récupérer, s’il est vivant, sinon, récupérer sa dépouille s’il est mort », indique-t-on dans cette missive. Pour les proches du diplomate, « rien n’indique concrètement qu’il a été exécuté par le Mujao », d’autant plus, ajoute-t-on, que l’ancien premier responsable de ce département, Ramtane Lamamra, leur avait indiqué, à l’occasion de la deuxième année de leur kidnapping, « qu’il été toujours en vie ». Il faut rappeler que le 5 avril 2012, des éléments du groupe terroriste Mouvement pour l’unicité et le djihad en Afrique de l’Ouest (Mujao) avaient attaqués le consulat algérien à Gao prenant en otage le consul Boualem Saies et six de ses collaborateurs dont Tahar Touati. Quelques temps après, Boualem Saies décède des suites d’une maladie. Des informations avaient fait état, par ailleurs, de l’exécution de Tahar Touati après un supposé « échec des négociations avec les autorités algériennes ». Les cinq autres otages ont été libérés, trois quelques mois plus tard et deux en août 2014, c’est-à-dire plus de deux ans après. Elyas Nour Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here