Election présidentielle juillet 2018 : L’UM-RDA/Faso Jigi réitère son soutien à IBK

4
Le parti du père de l’indépendance malienne a invité le 31 mars 2018 IBK à briquer un second mandat le 29 juillet 2018 et s’engage en toute responsabilité à lui apporter son soutien sans condition au motif qu’il a réhabilité totalement Modibo Keita et pour son patriotisme avéré. La conférence de presse de l’UM-RDA/Faso Jigi invitant le président sortant à être candidat à sa propre succession était animée par le président de l’UM-RDA/Faso Jigi, Dr. Ibrahim Bocar Ba, en présence du secrétaire général, Ibrahim Ly et Mme Diarra Raki Talla, membre du bureau politique nationale, ainsi que des sages du parti. Le président du parti de la Charrue a rappelé que sa formation a tenu une réunion extraordinaire sur le choix de son candidat à l’élection présidentielle de 2018. Pour lui, en l’absence de candidature à l’interne pour la prochaine élection, les héritiers politiques du président Modibo Keita ont décidé de soutenir la candidature du président IBK. « Nous nous prononcerons sur des bases plus solides sur le choix de notre candidat à l’élection présidentielle de 2018. Au plan idéologiques, IBK est un homme de gauche, un patriote aimant le Mali et la RDA un parti de gauche, le président IBK a puissamment contribué à la réhabilitation totale de l’image du président Modibo Keita et de ses compagnons de lutte à travers plusieurs actions », a-t-il souligné. Et de poursuivre que les dirigeants de l’UM-RDA/Faso Jigi considèrent ces gestes comme une dette morale envers le président IBK. A ses dires, le parti est comptable du bilan de l’action gouvernementale et il ne saurait s’y soustraire. En termes de performances économiques, le patron de l’UM-RDA/Faso Jigi a indiqué que des avancées substantielles ont été obtenues grâces à une volonté politique réelle d’extirper le pays de la triple crise politique voire institutionnelle, sécuritaire et économique. « Sur le chantier économique, grâce à des politiques économiques judicieuses et incitatives, le Mali est sorti de la récession pour renouer avec la croissance économique », a-t-il dit. Il a reconnu que l’insécurité persiste mais beaucoup d’efforts sont déployés au nord comme au centre du Mali pour l’enrayer sans perdre de vue les énormes sommes d’argent dépensées dans le cadre de la mise en œuvre de la loi d’orientation et de programmation militaire (Lopm) et loi d’orientation et de programmation sécuritaire (Lops). Et de conclure que son parti, qui dispose d’une pépinière de cadres avec des capacités réelles d’analyses et de propositions entend participer à l’élaboration du programme présidentiel 2018-2023 pour la sauvegarde de l’étique, des valeurs et principes qui l’incarnent. L. COULIBALY Source: Le Fondement Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here