26e édition du meeting d’athlétisme de San : L’Usfas, l’AS Police et le Stade malien de Bamako sur le podium

9
Les rideaux sont tombés le dimanche 1er avril 2018 sur la 26e édition du meeting d’athlétisme de San dénommé ” Mémorial Bakary Touré dit Samson “. A l’issue des épreuves, c’est l’Union des forces armées et de sécurité (Usfas) qui a occupé la 1ère marche du Podium suivie de l’AS Police et du Stade malien de Bamako. Le meeting de San a été le rayonnement d’athlètes comme Mme Kéita Yah Soucko Koïta au 100 m, Sitan Boiré aux 800 et 1 500 m femmes, Fodé Sissoko et Bilamba Dembélé aux 200 mètres hommes et femmes, Amadou Kayantao aux 800 et 1 500 m hommes, Coumba Coulibaly aux 5 000 m. L’Usfas, pour son sacre, a récolté 7 médailles d’or, 5 médailles d’argent et 6 médailles de bronze. Et cela, de par la compétitivité de ses athlètes qui ont remporté des épreuves individuelles et collectives comme le lancer de disque hommes, le 800 m femmes, le lancer de poids femmes et hommes, le 5 000 m hommes, le 1 500 m femmes, le 200 m hommes, le javelot hommes. L’AS Police s’est illustrée dans le relais 4 x 400 m hommes, 4 x 100 m femmes, 200 m femmes, 400 m hommes, triple saut hommes. Troisième au classement, le Stade malien de Bamako s’est imposé dans le 100 m femmes, 1 500 m hommes, 5 000 femmes, saut en longueur femmes, 800 m hommes (voir les résultats). Mme Kéïta Yah Soucko Koïta, la reine incontestable et indéboulonnable du 100 m femmes Agée de 36 ans, mariée et mère de deux enfants, Mme Kéita Yah Soucko Koïta est la reine incontestée et incontestable des épreuves du 100 m femmes avec un temps de 12 secondes 5 tierces. Des éliminatoires à la finale, Mme Kéita Yah S. Koïta n’a jamais été inquiétée par ses jeunes concurrentes. Elle a mené la course de bout en bout, en semant ses concurrentes avec une grande distance. Elle a aussi remporté l’épreuve du saut en longueur femmes en réalisant une distance de 5,55 m. Et son secret ? A ses dires, c’est le sérieux dans l’entraînement et dans la course. Tout comme Mme Kéita Yah S. Koïta, Sitan Boiré s’est illustrée sur les 800 et 1 500 m femmes en remportant ses deux épreuves. Elle a remporté les 800 m avec un temps de 2 mn 27 secondes et les 1 500 en 5 mn 1 seconde 8 tierces. Le Tata Dames survole l’AS Police et l’Usfas sur les 4 x 400 mètres Un fait marquant de ces compétitions, le Tata de Sikasso femmes a remporté le 4 x 400 femmes devant l’AS Police et l’Usfas qui sont connues comme étant les équipes phares de ces deux épreuves. Mamou T. Sanogo (Tata) s’est imposée au lancer de disque avec 34,89 m devant Assétou Kassibo de l’Usfas et Alimatou Traoré du Stade malien de Bamako. Pour cela, elle a reçu un Prix spécial “feu Bakary Touré dit “Samson”. Ce prix a été décerné par la famille de l’illustre disparu pour encourager la pratique du lancer de disque qui était une des épreuves de prédilection de “Samson” en plus du lancer de poids. Les résultats des différentes épreuves 5 000 m Dames : 1ère Coumba Coulibaly (Stade malien de Bamako) 19’25”8 ; 2e Biba Sidibé (AS Police) 19’28”4 ; 3e Adiara Diarra (Usfas) 20’02”9. 5 000 m Hommes : 1er Bougouna Sanogo (Usfas) 16’9”2 ; 2e Mohamed Diarra (CDAM) 16’9”6 ; 3e Mama Niagagnete (Tata de Sikasso) 16’12”. 1 500 femmes : 1ère Sitan Boiré (Usfas) 5’1”8 ; 2e Coumba Coulibaly (Stade Bko) 5’44”4 ; 3e Adiara Diarra (Usfas) 5’11”7. 1 500 m Hommes : 1er Amadou Kayantao (Stade malien de Bamako) 4’19” ; 2e Drissa Kéita (Tata de Sikasso) 4’21” ; 3e Mohamed Diarra (CDAM) 4’22”. 800 m femmes : 1ère Sitan Boiré (Usfas) 2’27” ; 2e Awa Koné (Tata) 2’35” ; 3e Djouldé Diarra (AS Police) 2’39”. 800 m Hommes : 1er Amadou Kayantao (Stade Bko) 1’54”2 ; 2e Amadou Diarra (Usfas) 1’59”9 ; 3e Sanoussi Camara (Djoliba) 2’00”3. 400 m femmes : 1ère Safiatou D. Konaté (CCK) 1’1”3 ; 2e Rokia Coulibaly (Tata de Sikasso) 1’2”1 ; 3e Coumba Sidibé (RAK) 1’2”3. 400 m Hommes : 1er Bourama Coulibaly (AS Police) 50”7 ; 2e Diakaridia Coulibaly (Usfas) 51”6 ; 3e Oumar Sidibé (CCK) 52”2. 200 m femmes : 1ère Bilamba Dembélé (AS Police) 26”7 ; 2e Safiatou D. Konaté (CCK) 26”8 ; 3e Coumba Sidibé (RAK) 27”01. 200 m Hommes : 1er Fodé Sissoko (Usfas) 21”01 ; 2e Ibrahim F. Doumbia (AS Police) 22”03 ; 3e Sékou Traoré (Usfas) 22”05. 100 femmes : 1ère Mme Kéita Yah Soucko Koïta (Stade malien de Bamako) 12”5 : 2e Aminata Bah (Djoliba) 12”7 ; 3e Bilamba Dembélé (AS Police) 12”9. 100 m Hommes : 1er Fodé Sissoko (CDAM) 10”5 ; 2e Ibrahim F. Doumbia (AS Police) 10”6 ; 3e Ichiaka Djiré (AS AK) 10”7. Relais 4×100 Dames : 1ère AS Police 52”4 ; 2e Djoliba 52”9 ; 3e CDAM 53”7. Relais 4×100 Hommes : 1ère AS Police 44”5 ; 2e Stade malien Bko 44”7 ; 3e CDAM 44”9. Relais 4×400 m Dames : 1ère Tata de Sikasso 4’18”3 ; 2e AS Police 4’18”7 ; 3e Usfas 4’35”3. Relais 4×400 Hommes : 1ère AS Police 3’29”6 ; 2e Usfas 3’31” ; 3e AS AK 3’35” Javelot femmes : 1èreKénéfing Traoré (AS AK) 44,93 m ; 2e Djénéba Diarra (Djoliba) 31,76 m ; 3e Sira Bagayoko (Usfas) 31,64 m. Javelot Hommes : 1er Moctar Djigui (Usfas) 59,79 m ; 2e Adama Diallo (AS AK) 49,15 m ; 3e Ousmane Touré (Réal) 45,66 m. Lancer de disque Dames : 1ère Mamou T. Sanogo (Tata de Sikasso) 34,89 m ; 2e Assétou Kassibo (Usfas) 33,29 m ; 3e Alimatou Traoré (Stade malien de Bamako) 25,75 m. Lancer de disque Hommes : 1er Djibril Doucouré (Usfas) 42,70 m ; 2e Bouya Kéita (Réal) 36,27 m ; 3e Mohamed Coulibaly (CCK) 33,94 m. Lancer de poids Dames : 1ère Assétou Kassibo (Usfas) 11,21 m ; 2e Alimatou Traoré (Stade malien de Bko) 10,98 m ; 3e Téninfing Traoré (AS AK) 9,95 m. Lancer de poids Hommes : 1er Djibril Doucouré (Usfas) 14 m ; 2e Moussa Diarra (Usfas) 13,96 m ; 3e Bouya Kéita (Réal) 13,13 m. Triple saut Dames : 1ère Maïmouna Bagayoko (Djoliba AC) 10,55 m ; 2e Fanta Diawara (AS Police) 10,37 m ; 3e Kadiatou I. Diarra (CDAM) 10,30 m. Triple saut Hommes: 1er Mohamed Guindo (AS Police) 13,65 m; 2e Adama Samaké (AS AK) 13,23 m; 3e Mohamed Diarra (Usfas) 12,60 m. Saut en longueur Dames : 1ère Mme Kéita Yah S. Koïta (Stade Bko) 5,55 m ; 2e Aminata Bah (Djoliba) 5,21 m ; 3e Aïssata Diarra (AS AK) 4,66 m. Saut en longueur Hommes : 1er Adama Samaké (AS AK) 6,64 m ; 2e Mahamadou Gakou (RAK) 6,56 m ; 3e Mamadou Boré (Djoliba) 6,44 m. Classement général : 1er Usfas avec 7 médailles d’or, 5 d’argent et 6 de bronze. 2e AS Police : 6 d’or, 5 d’argent, 2 de bronze ; 3e Stade malien de Bamako : 5 médailles d’or, 3 d’argent, 1 de bronze. Siaka DOUMBIA – envoyé spécial La fête fut belle La ville de San a abrité du 29 mars au 1er avril 2018 la 26e édition du meeting d’athlétisme ” Mémorial Bakary Touré dit Samson “. Le temps de ces compétitions d’athlétisme, San était en effervescence et a vibré au rythme du meeting. En effet, durant les 3 jours de compétitions au stade Marcel Dakouo, San était devenue la capitale de l’athlétisme malien. Et l’événement n’est pas passé inaperçu à San à cause de la grande mobilisation de la population de Santoro et de Karantéla qui a fait sien l’événement. Et cela, grâce à la bonne organisation locale par le nouveau district d’athlétisme de San présidé par Mme Maïga Rosalie Dakouo et son staff et l’accompagnement de la Fédération malienne d’athlétisme (présidée par Mme Sangaré Aminata Kéita), des autorités administratives, politiques, coutumières, religieuses de San et de la famille de feu Bakary Touré ” Samson “. La 26e édition du meeting d’athlétisme de San est désormais écrite en encre indélébile dans les annales de l’athlétisme malien tant elle fut une réussite. Et cela, grâce surtout au dynamisme d’Abdoulaye Traoré, le directeur du meeting et son staff qui étaient au four et au moulin. Du début à la fin (matin et soir) des compétitions, les gradins du stade Marcel Dakouo étaient pris d’assaut par des Sanois venus encourager les athlètes. L’événement était aussi festif avec des jeux-concours qui ont permis à des spectateurs de gagner des téléphones mis à la disposition du District d’athlétisme par la famille de Bakary Touré “Samson”. L’organisation du meeting a été saluée par les différentes autorités de San. C’est ainsi que la maire adjointe de la commune urbaine de San, Félicité Diarra, dans son allocution, a laissé entendre que le meeting de San est une source et un facteur de cohésion, d’unité et de paix dont le Mali a tant besoin. “Ce regroupement de jeunes athlètes venus de tout le Mali leur permettra de se côtoyer, d’échanger et de se connaître davantage. Il devrait être l’occasion pour ces jeunes de mieux approfondir leurs connaissances et partager leurs expériences dans une ambiance d’une saine compétition. Je voudrais leur demander de mesurer tous les espoirs placés en eux par l’organisation d’un tel événement. Chers athlètes, vous devez profiter de l’estime que les autres vous expriment pour cultiver le goût du travail, la discipline, la paix, la citoyenneté et l’entente”, a-t-elle indiqué. Elle a salué les efforts du département des Sports, la Fédération malienne d’athlétisme ainsi que tous les responsables de l’athlétisme du Mali pour les efforts inlassables qu’ils ne cessent de déployer pour la réussite du meeting. Pour Mme Sangaré Aminata Kéïta (présidente de la Fédération malienne d’athlétisme), le meeting de San représente la source d’inspiration des athlètes maliens car c’est ne rencontre qui regroupe tous les athlètes du Mali, de toutes les catégories, cadette, junior et sénior. L’enjeu est important pour ces jeunes athlètes cadets qui découvrent pour la première fois les champions du Mali, leurs idoles. Ce sont les meilleurs de cette compétition qui seront sélectionnés pour la Réunion d’athlétisme du Kénédougou (Rak) et les championnats nationaux juniors à Bougouni. Selon le représentant du ministre des Sports, Mamadou Sidibé, le meeting de San est une activité majeure de la Fédération malienne d’athlétisme et figure depuis des années en bonne place parmi les activités prioritaires retenues en 2018 par le ministère des Sports. C’est dire tout l’intérêt que le département des Sports accorde à ce meeting. Il a rappelé que la pratique sportive est un droit fondamental reconnu pour chaque citoyen, qu’il est aussi un outil de développement social et économique, un outil de construction de la paix et de l’unité et du vivre ensemble. “La présence des 500 athlètes venus des 8 régions plus le district de Bamako et qui vivent dans la fraternité à San pendant une semaine au moins est une preuve éloquente. La 26 édition du meeting de San est aussi importante par le nombre de participants. De 240 athlètes en 1980 à la 1ère édition, nous sommes à plus de 500 participants et un record de 24 clubs affiliés. Les jeunes des 8 régions et du district sont présents. Ce qui dénote de l’adhésion du mouvement sportif et la forte implication des responsables administratifs et politiques. L’occasion est bonne pour moi pour les remercier de l’accompagnement de la Fédération malienne d’athlétisme et sa présidente”, a-t-il déclaré. Les retombées du meeting Si le meeting de San n’existait pas, il fallait le créer car ses retombées sont énormes. Tous les secteurs d’activités ont profité des retombées du meeting : de la vendeuse de beignets aux exploitants de tricycle “Katakatani” en tant que moyen de transport public, en passant par l’hôtellerie et les vendeurs d’unités de téléphonie mobile. Tous y ont eu leur compte. Des boutiquiers aussi se sont frotté les mains. En tout cas, cette édition semble être un nouveau départ pour le meeting traditionnel dénommé “Mémorial Bakary Touré Samson” depuis 2015. Siaka DOUMBIA – envoyé spécial Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here