Le président de L’Um-Rda Ibrahim Bocar Ba à propos de la présidentielle de 2018 : “Nous invitons le président IBK à se porter candidat et nous allons le soutenir sans condition”

8
Les membres du bureau politique national de l’Um-Rda étaient le week-end dernier face aux hommes de médias à la Pyramide du souvenir. Objectifs : inviter non seulement le président IBK à se porter candidat à sa propre succession, mais affirmer par la même occasion leur soutien à cette éventuelle candidature. Evoquant les raisons de ce soutien, le président de l’Um Rda, qui avait à ses côtés l’unique ministre de leur formation politique au gouvernement, notamment Mme Diarra Raky Talla, a rappelé que la décision de soutenir une éventuelle candidature du président a été décidée à l’issue des membres du bureau politique national. «En l’absence de candidature à l’interne pour la prochaine élection présidentielle, les discussions se sont focalisées sur celle du président IBK, à sa propre succession pour la présidentielle de 2018» a révélé le président Ibrahim Bocar Ba. A le croire, c’est à l’issue d’un débat démocratique que les membres du bureau ont décidé de soutenir la candidature D’IBK, tout en mettant en exergue certaine raison. “Au plan idéologique, IBK est un homme de gauche, un patriote aimant profondément son pays et le Rda est un parti de gauche aussi. Les relations de notre parti avec le président actuel remontent à plusieurs décennies. Elles ne se sont jamais démenties. Le président IBK a puissamment contribué à la réhabilitation totale de l’image du président Modibo Kéïta et de ses compagnons de lutte à travers plusieurs actions” souligne le président de l’Um-Rda. Au nombre de ces actions, il a cité la fête du centenaire du président défunt et le baptême de l’aéroport Modibo Kéïta Sénou qui porte désormais son nom, les funérailles nationales de Mme Kéïta Mariam Tarawélé, épouse du président Modibo Kéïta. Une dette morale envers IBK “Les dirigeants de l’Um-Rda considèrent ces gestes comme une dette morale envers le président IBK” a souligné M. Ba. Il a aussi apprécié le fait que depuis son accession à la magistrature suprême, leur parti a été constamment appelé par le président de la République pour la formation des gouvernements successifs. “Les cadres de l’Um-Rda ont été appelés pour assurer la responsabilité de postes de secrétaire général à la Présidence, Médiateur de la République, doublé de président de la Conférence d’entente nationale, de ministres ou de conseillers du président…” a révélé le conférencier. De ce fait, a-t-il poursuivi, l’Um-Rda est comptable de l’action gouvernementale. S’agissant du bilan du président IBK, il a soutenu que des avancées substantielles ont été obtenues grâce à une volonté politique réelle d’extirper le pays de la triple crise politique voire institutionnelle, sécuritaire et économique. En tout cas, pour le président de l’Um-Rda, on ne peut pas demander au président IBK de régler en si peu de temps des problèmes qui n’ont pas été résolus durant plusieurs décennies. Aussi, il a ajouté que leur soutien n’est pas anodin car l’Um-Rda, selon lui, est forte de près de 300 conseillers, une vingtaine de maires, 2 députés, un ministre et constitue la première force politique à Yélimané. En clair, le conférencier a, au nom de son parti, invité le président de la République à présenter sa candidature et que l’Um-Rda va le soutenir sans condition. Kassoum THERA Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here